Comprendre et utiliser les vagues d’Elliott

Comprendre et utiliser les vagues d’Elliott

Illustration: Comprendre et utiliser les vagues d’Elliott

Il y a des décennies, un comptable nommé Ralph Nelson Elliott a découvert un schéma dans les mouvements chaotiques des prix. Il a découvert que lorsque le prix suit une tendance, il évolue selon des vagues spécifiques. Selon la théorie des vagues d’Elliott, le prix complète cinq étapes impulsives, suivies de trois mouvements correctifs. C'est pourquoi il a appelé le motif la « règle 5-3».

Imaginez que nous ayons une tendance haussière. Cela signifie que le prix aura cinq vagues spécifiques à la hausse. Trois de ces vagues vont dans le sens de la tendance principale, tandis que les deux autres vagues sont des petites corrections.

Les trois ondes de tendance sont appelées impulsions et les deux autres ondes sont des corrections. Donc, nous avons un total de cinq mouvements sur la montée. Lorsque le prix interrompt la tendance générale, nous assistons probablement à un mouvement correctif plus important.

Bien que cela puisse paraître un peu déroutant, c'est plus simple qu'il n'y paraît. Regardons plutôt ce petit dessin de la théorie des vagues d'Elliott.

vagues d’Elliott

Illustration: Schéma les vagues d’Elliott

C’est un schéma facile à comprendre vous montrant le principe 5-3 d'Elliott. 

Notez que le schéma est séparé en deux parties : la tendance générale et la correction. Les flèches vertes indiquent les mouvements d'impulsion tandis que les flèches rouges indiquent les mouvements correctifs.

Nous commençons par le mouvement de tendance sur le graphique, qui est marqué par une ligne de tendance haussière bleue. Les cinq chiffres sur le graphique indiquent les cinq vagues du mouvement de tendance.

Vague 1 : c'est un mouvement impulsif dans la direction de la tendance.

Vague 2 : un petit mouvement correctif, qui indique que les « ours » sont présents.

Vague 3 : c'est le mouvement que les traders aiment le plus. Habituellement, le rebond de la tendance après le mouvement 2 vient confirmer la tendance haussière des vagues à laquelle les traders entrent dans le marché. La vague 3 est habituellement la plus violente, où les prix grimpent le plus.

Vague 4 : un autre mouvement correctif, qui prend relativement plus de temps que la correction précédente.

Vague 5 : une explosion haussière, qui indique le point culminant de la tendance haussière. Cette vague est aussi moins convaincante que la vague 3 et elle ne la dépasse en général pas beaucoup. Par ailleurs, entre les « pointes » numéro 3 et 5 il n’est pas rare d’observer des divergences lorsqu’on utilise d’autres indicateurs techniques comme le RSI, le MACD, le ROC, etc.

Mouvement A : c'est un mouvement qui est contraire à la tendance. Notez que ce mouvement rompt la tendance haussière bleue. C’est le signe ou la confirmation que l’on a affaire à un retournement de tendance.

Correction B : ce mouvement pourrait vous dérouter. La raison en est que, techniquement, il s’agit d’une correction de la correction.

Mouvement C : c'est le dernier mouvement des vagues d’Elliott. Il est opposé à la tendance générale et suit le sens de la correction. 

Les vagues d’Elliott s’appliquent à la hausse mais aussi à la baisse. Ainsi, dans le schéma précédent, on pourrait très bien prendre comme vagues 1, 2 et 3 à la baisse les points actuels du schéma qui sont A, B et C…

Comment trader Elliott ?

Ce qui est un peu difficile avec les vagues d’Elliott c’est de savoir distinguer les premières étapes puis d’entrer « au milieu ». En effet, avant de trader grâce aux vagues, il faut les identifier. Ainsi, le cas le plus courant est de trader les corrections après avoir identifié les 5 premières vagues. Il est assez difficile d’entrer dans la tendance des 5 premières étapes.

Aussi, il ne faut pas oublier que tout cela n’est qu’une théorie qui se vérifier « après-coup ». Dans le feu de l’action il n’est jamais simple d’identifier et de trader les vagues d’Elliott. Les plus courageux ou talentueux entreront à la hausse aux points 2 et 4 mais encore une fois c’est très difficile dans la pratique. On préférera toujours traiter les corrections.

Dernière mise à jour le 01/10/19

Continuer cette discussion sur le forum