Comment lire et comprendre un graphique?

Comment lire et comprendre un graphique?

Illustration: Comment lire et comprendre un graphique?

Le graphique est un élément incontournable du trading et de la bourse de manière générale.

On distingue souvent l’analyse technique de l’analyse fondamentale. Dans le premier cas, le graphique représente une étape obligée pour tout analyste ou trader. Beaucoup de théories liées aux graphiques financiers ont été élaborées, comme celle des vagues d’Elliott. Il existe ainsi tout un pan du secteur dédié à la lecture et à la compréhension des graphiques de cours de bourse. Par ailleurs, de nombreux indicateurs techniques sont dérivés de ces mêmes graphiques. Enfin il ne faut pas oublier que certains grands traders ont fait fortune par l’unique utilisation des graphiques. Il est alors plus que judicieux de s’y intéresser de près.

Qu’est-ce qu’un graphique?

Un graphique est tout simplement la visualisation des cours de bourse, des prix passés et du niveau actuel d’un actif. L’important ici est de bien avoir à l’esprit qu’il s’agit en fait d’un historique. C’est une simple représentation visuelle de ce qui s’est produit dans le passé. En somme, il n’y rien de plus basique qu’un graphique. Néanmoins, une utilisation fine de cet outil peut être un réel atout dans le trading. Il faut pour cela connaître quelques notions de base. 

Le premier élément visuel d’un graphique provient de son esthétique même, de la manière dont il est tracé. On parle de types de graphiques : droite ou ligne, bougies (connues aussi sous le nom de chandeliers japonais), barres, région ou zone… Chaque type a sa visualisation propre qui, au-delà du simple aspect visuel, donne des informations particulières adaptées à différentes stratégies. Par exemple, on notera que les bougies et les barres donnent une indication des plus-hauts et plus-bas touchés dans la période concernée, tandis que la ligne et la zone ne le permettent pas. La couleur permet aussi de savoir si le cours a monté ou baissé durant cette période.

Une norme est souvent utilisée aussi sur les graphiques : la mention « OHLC », Open High Low Close, qui donne les niveaux d’ouverture, de plus-haut, plus-bas et de fermeture correspondants sur l’unité de temps.

Différents types de graphiques sur l’EUR/USD : ( Cliquez sur une image pour agrandir )

Un autre critère primordial dans la lecture d’un graphique est l’horizon de temps ou unité de temps. En effet, il est facile de « zoomer » ou « dé-zoomer » afin de voir précisément l’historique de prix qui nous intéresse. On peut aller en général de la minute au mois ou à l’année. La norme est la suivante : 1m (1 minute), 1H (1 heure), 4H (4 heures), 1D (daily, journalier), 1W (weekly, hebdomadaire), 1M (mensuel), 1Y (yearly, annuel).

Différentes unités de temps sur l’EUR/USD : ( Cliquez sur une image pour agrandir )

Ces horizons de temps permettent notamment de déceler les grandes tendances de fond pour du swing trading par exemple, ou au contraire de trouver de bons points d’entrée sur du trading court-terme ou day-trading.

Il existe d’autre part des dizaines de figures graphiques permettant d’optimiser ses stratégies et sa gestion du risque. Les plus connus sont les supports et résistances, tête et épaules, double plus-bas ou double plus-haut, triangles ascendants ou descendants. Il faut se pencher sur chacune d’entre elles afin de bien les maîtriser.

Les indicateurs techniques ont eux-aussi comme base les prix passés et sont utilisés conjointement aux graphiques. On peut citer le MACD, le RSI, les bandes de Bollinger, les outils Fibonacci, les nuages Ichimoku… La liste est longue. Il n’est pas nécessaire de tous les maîtriser mais savoir dans quels cas les utiliser peut s’avérer utile.

Intérêt de l’étude graphique

Comme évoqué plus haut, certaines personnes sont devenues millionnaires grâce à l’analyse graphique. Pourquoi est-ce si puissant ? En fait, cela reflète le sentiment, et plus important, les comportements des investisseurs. L’homme tend à répéter ses comportements passés, à réagir de la même manière face aux même événements, et c’est d’autant plus vrai que l’on raisonne sur des masses conséquentes. Par conséquent, les fluctuations ou réactions passées tendent à se reproduire sur les marchés. D’où la force de l’analyse technique et graphique : en voyant se dessiner une figure ou en voyant le niveau de certains indicateurs, on peut « prédire » la suite en se basant sur les événements passés. C’est assez déprimant au niveau philosophique car cela veut dire que l’être humain n’apprend pas de son expérience et répète ses erreurs passées continuellement. Toujours est-il qu’il est du devoir du trader de profiter de cette psychologie humaine.

Conclusion

Le graphique est un outil puissant en trading. En tant que tel il faut le manier avec la plus grande prudence. C’est à double-tranchant, comme souvent dans ce domaine. C’est pourquoi l’analyse, l’étude préalable et la compréhension des graphiques doivent faire partie intégrante d’une formation initiale rigoureuse. Par ailleurs, se baser uniquement sur les graphiques peut s’avérer dangereux. Avoir quelques éléments d’approche fondamentale ne peut pas faire de mal. Dans tous les cas, rien ne remplace une bonne gestion des risques et de son capital, quel que soit le style de trading utilisé. C’est la seule et unique condition à une éventuelle réussite. 

Dernière mise à jour le 02/03/18

Continuer cette discussion sur le forum