Guide du débutant : Comment se lancer en bourse ?

Débutant en Bourse

Illustration: Débutant en Bourse

Warren Buffett. Un seul nom. Une légende. Il est milliardaire. Que fait-il ? De l’investissement boursier. La bourse est un domaine vaste et passionnant. On peut y faire fortune. On peut se ruiner. Mais quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense, c’est un pilier indéniable de l’enrichissement personnel. Dès lors, comment y accéder ? Comment en profiter ? Est-ce si simple que ça ? Ou si compliqué que ça ? Comment se lancer en bourse sans se brûler les ailes si l’on est un simple particulier ? On entend tout sur le sujet, qui dit vrai, qui dit faux ? On parle des actions, est-ce le seul moyen de profiter de la bourse ? Et le trading dans tout ça, quel rapport avec la bourse ? Warren Buffett n’est pas un trader en tant que tel mais un investisseur. Quelle différence ? 

Voyons les éléments que tout boursicoteur en herbe doit prendre en compte avant et pendant sa chevauchée boursière. 

Connaissances préalables : Ce qu’il faut savoir avant de se lancer en Bourse

On ne devient pas Buffett du jour au lendemain. Cela peut prendre une vie entière.

Inutile bien sûr de trop attendre. Néanmoins il est dangereux de se lancer sans un minimum de connaissance des marchés boursiers. Pour cela rien de plus simple : se plonger dans un ouvrage sur le sujet du début à la fin. Éviter de dénicher des informations à droite à gauche : cela ne sera pas très efficace. En revanche rien n’empêche d’approfondir des notions en faisant des recherches plus poussées. Outre les livres, il existe bon nombre de formations en bourse, gratuites ou payantes, sur le net. Le nec plus ultra dans ce domaine est d’avoir un mentor, une personne ayant une expérience réussie qui pourra, au-delà du simple contenu, donner une approche pratique de l’investissement en bourse.

Il n’est pas lieu ici de faire un cours sur la bourse. Cependant quelques notions sont importantes. Parmi elles, le fait que les actions ne sont pas le seul produit en bourse. Il y a notamment les fonds, ces paniers d’actions, qui permettent une exposition aux actions à moindre risque. On compte parmi cette catégorie les OPCVM, fonds indiciels, trackers et ETFs. Autre élément important : la distinction entre trading et investissement. Enfin, on peut détenir des actions en propres ou faire par exemple du trading sur CFD. Dans le premier cas on est « actionnaire » de l’entreprise, dans le second on joue sur les variations de prix sans détenir réellement les actions.

Les outils et moyens d’accès à la Bourse

Les connaissances théoriques et l’apprentissage sont un prérequis indispensable. Après cela vient naturellement l’implémentation concrète.

L’accès au marché se fait par des courtiers. Il en existe des dizaines, chacun ayant sa particularité, ses avantages et ses inconvénients. Il est important de les comparer afin de trouver celui qui convient le mieux à ses objectifs. 

En France, plusieurs enveloppes fiscales ou supports d’investissement permettent de se lancer dans la bourse : PEA, Compte Titres, Assurance-Vie. Là encore il est nécessaire de comparer les spécificités de chacun en fonction de sa propre situation et de sa stratégie. Avec l’assurance-vie par exemple on ne peut pas placer son argent sur des actions une à une mais sur des fonds. Les type de produits proposés sont différents, ainsi que la fiscalité.

Une nouvelle vague de service en investissement ou placement financier est apparue ces dernières années, celle des robo-advisors.

Quand on n’a ni le temps ni les compétences pour gérer son épargne de façon efficace, ces nouvelles possibilités sont très intéressantes. 

Au niveau de l’analyse préalable et aux plateformes, il existe des outils internes aux courtiers ou des outils externes, gratuits ou payants. Selon les envies, certains aident à l’analyse technique des marchés, d’autres à l’analyse financière et fondamentale. 

Se fixer des objectifs

Avant toute chose, il faut définir ses propres intentions et objectifs en rapport à la bourse. Le trading concerne l’achat et la revente d’actions à court-terme, dans un horizon de temps allant de la journée à quelques mois. L’investissement, à la Warren Buffett par exemple, est un processus de long-terme, allant de plusieurs mois à plusieurs années. Différentes stratégies peuvent être adoptées, comme investir afin de toucher chaque année les dividendes. C’en est une parmi d’autres, d’où la nécessité de se documenter sur le sujet. 

Le trading actions et l’investissement boursier plus largement ont ce point commun qu’il s’agit d’une « gestion active », c’est-à-dire que les titres sont sélectionnés un à un de façon personnelle. On parle de stock-picking. Il faut alors avoir une stratégie précise, savoir pourquoi on achète telle ou telle action et quand la revendre. Cela s’oppose à la « gestion passive » qui concerne les fonds indiciels et autres ETFs. Celle-ci est adoptée notamment par les robo-advisors.

Recommandations et avertissement

Le trading ou l’investissement génèrent inéluctablement des frais de transactions. A chaque achat ou vente d’actions, le courtier se rémunère. Cette activité, bien que potentiellement lucrative, peut s’avérer très coûteuse également.

D’autre part, il faut avoir le cœur bien accroché dans ces domaines. La gestion des émotions est parfois difficile, d’où la nécessité d’avoir une stratégie claire et précise afin de savoir quoi faire et à quel moment le faire. Aussi, il est important d’avoir un suivi précis des évolutions de son portefeuille d’actions et d’analyser ses résultats afin d’optimiser et d’améliorer ses performances.

Les courtiers proposent également des produits complexes à effet de levier comme les turbos, options, warrants… Il faut absolument les éviter lorsque l’on se lance dans la bourse, sans expérience préalable. Au niveau du trading sur CFD, même chose, ce sont des produits à effet de levier, avec en général un compte à marge. Ne pas s’y aventurer sans en connaître les tenants et aboutissants. 

Le mot de la fin

On l’a vu, beaucoup de paramètres rentrent en compte en bourse… Ce n’est pas un long fleuve tranquille et l’on peut passer sa vie à apprendre et découvrir de nouvelles stratégies, utiliser de nouveaux outils et produits. Le risque fait partie du jeu, il faut simplement en être conscient et savoir l’apprivoiser. Diverses stratégies existent afin limiter ces risques. Globalement, un seul mot d’ordre en rapport au trading, la bourse, les actions, la gestion des risques : investir son capital petit à petit et diversifier ses placements !

 

Dernière mise à jour le 13/02/18

Articles que vous pourriez aimer

Continuer cette discussion sur le forum