Trading: l’intelligence artificielle serait plus performante que l’homme

Admin16/05/22 (mise à jour il y a 4 mois, 1 semaine)trading, Intelligence artificielle, hedge fund, algorithmes, trading algorithmique

Trading: l’intelligence artificielle serait plus performante que l’homme
Trading: l’intelligence artificielle serait plus performante que l’homme

Commentaires

Alors que le trading en ligne est une pratique qui gagne de plus en plus d’adeptes avec la démocratisation des outils d’investissement, il apparaît que l’homme n’est peut-être pas un si bon gestionnaire. En effet, une étude récente a prouvé que les résultats obtenus dans la gestion de fonds d’investissement étaient supérieurs lorsqu’ils étaient gérés par l’intelligence artificielle, par rapport à ceux gérés par intervention humaine.

Que sont les fonds spéculatifs et pourquoi certains sont-ils automatisés ?

Les fonds spéculatifs (hedge funds) sont des fonds d’investissement qui se livrent à des placements de protection contre les fluctuations des marchés. Ces fonds utilisent souvent les techniques permettant de spéculer sur l’évolution des marchés, à la baisse comme à la hausse.

Dans cette étude, les fonds spéculatifs sont définis comme des fonds d’investissement communs qui pratiquent la vente à découvert, l’effet de levier et les produits dérivés dans le but d’améliorer la performance de la gestion des risques. Ces produits financiers sont en général utilisés par des investisseurs institutionnels (régimes de retraite, fonds de dotation universitaires, particuliers fortunés, etc.). En 2020, le montant total de ces actifs gérés par les fonds spéculatifs s’élevait à 3,87 milliards de dollars et devrait atteindre 4,28 milliards de dollars en 2025.

C’est un secteur qui emploie environ 18 000 professionnels dans le monde. Mais face à une concurrence croissante, de plus en plus d'institutions financières font appel à la technologie pour creuser leur avantage. De ce fait, les systèmes d’automatisation de prises de décision se perfectionnent en continu avec des algorithmes de trading de plus en plus sophistiqués. Jusque-là, cette automatisation n’était que partielle, mais l’étude en question visait à déterminer si un éventuel passage à une gestion entièrement automatisée était possible et permettait d’obtenir de meilleurs rendements.

Résultats de l’étude : humain vs IA

Pour leur étude, les chercheurs ont pris comme référence 826 fonds spéculatifs selon des critères prédéterminés. Ils ont ensuite pu classer ces fonds en différents groupes en fonction du « niveau d’implication humaine dans le processus décisionnel » du fonds : discrétionnaire, systématique, combinée ou AIML (intelligence artificielle et apprentissage automatique).

Les fonds les moins automatisés sont les « fonds discrétionnaires », qui reposent principalement sur des règles de négociation exécutées par des humains. À l’inverse, les fonds d’IA sont simplement dotés d’une entrée et d’une sortie souhaitée, et c’est le système lui-même qui détermine le meilleur plan d’action via une fonction mathématique. Entre ces deux extrêmes, deux autres méthodes de gestion allient intervention humaine et automatisation en plus ou moins grande proportion.

Ce que l’étude montre sur la période étudiée de 2006 à 2021 est que les fonds spéculatifs basés sur l’IA ont généré des rendements moyens d’environ 0,75 % par mois, contre environ 0,25 % par mois pour les fonds spéculatifs guidés par l’homme.

En analysant les résultats obtenus par chacune de ces catégories de gestion des fonds spéculatifs, il apparaît donc que ceux basés sur l’IA ont obtenu les meilleurs résultats et génèrent les meilleurs rendements. Curieusement, ce ne sont pas les fonds ou l’intervention humaine est la plus utilisée qui ont obtenu les moins bons rendements, mais ceux ou IA et intervention humaine sont combinés. Cette étude indique ainsi que le fait de combiner la prise de décision humaine avec des processus automatisés donne des résultats inférieurs au fait de se fier principalement ou à la prise de décision humaine ou à la machine. Mais les raisons à donner pour expliquer ce phénomène sont encore à trouver.

Le métier de trader est-il voué à disparaître ?

Comme nous l’avions évoqué dans un article précédent, l’utilisation de plus en plus importante de l’intelligence artificielle dans le domaine du trading a des conséquences importantes en termes d’emploi et d’implication humaine. De plus en plus d’opérations sont ainsi automatisées pour la gestion des comptes. Cependant, il est important de souligner que ce ne sont pas les fonds spéculatifs gérés uniquement de façon mécanique, mais bien la coexistence des deux qui donne les moins bons résultats. L’esprit d’analyse de l’homme, sa capacité à percevoir les signes du marché, à les interpréter et à prendre ces décisions en conséquence ne doit donc pas être remise en question. En revanche, il est certain que le trading de base va intégrer de plus en plus d’algorithmes optimisés pour prendre les décisions les plus efficaces en s’appuyant sur des critères définis au préalable.

Mais la valeur ajoutée de l’homme est à chercher dans sa vision long terme des marchés, plus que dans l’aspect mécanique des décisions. Les traders de demain sont donc amenés à développer des stratégies pointues de trading et à utiliser l’intelligence artificielle de façon à ce qu’elle soit bénéfique et vienne supporter les objectifs fixés. Cela fait partie des nouveaux challenges du monde financier de demain.

Dernière mise à jour le 16/05/22

Articles que vous pourriez aimer