Vers une guerre des prix du pétrole ?

Bénédicte Augé26/11/21 (mise à jour il y a 1 semaine, 5 jours)opep, petrole, wti

Vers une guerre des prix du pétrole ?
Vers une guerre des prix du pétrole ?

Commentaires

Le pétrole est au centre de toutes les attentions ces derniers temps. D’une part, de plus en plus de pays ont entamé une libération coordonnée des réserves stratégiques de pétrole afin de soulager les consommateurs de la hausse du prix de l’essence. Cette action, associée aux craintes d’une cinquième vague de Covid-19, entraîne un questionnement quant à la juste allocation offre/demande. De plus, les membres de l'OPEP, l'Arabie saoudite, Oman et les Émirats arabes unis, ne voient pas la nécessité d'accélérer la reprise de l'offre de pétrole car ils s'attendent à une baisse de la demande de pétrole à la fin du quatrième trimestre 2021 et au début de 2022. Le contexte d’une inflation persistante aux Etats-Unis, alimentée en partie par les prix élevés de l'énergie, et d’une volatilité exacerbée sur les marchés entraînent des fluctuations importantes sur le marché pétrolier. A quoi faut-il s’attendre concernant l’évolution future des prix du pétrole ?

Libération coordonnées des réserves stratégiques

Le président américain Joe Biden a annoncé mardi 23 novembre que les Etats-Unis allaient libérer 50 millions de barils de leurs réserves, estimées à 700 millions de barils,  afin d’apaiser la hausse rapide des prix du carburant. A cette action on peut associer le Royaume-Uni qui a annoncé accepter de libérer 1,5 millions de barils et l’Inde qui a affirmé s’engager dans l’effort collectif mondial en libérant 5 millions de barils. D’autres pays comme la Chine, le Japon ou encore la Corée du Sud devraient également agir dans ce sens mais n’ont pas encore donné d’informations quant à la quantité de barils qu’ils allaient libérer. Une des raisons pour lesquelles ces pays ne se sont pas prononcés est d’ordre légal. En effet, ces réserves doivent être utilisées en cas de pénuries et non pas dans le but de manipuler les prix.

Les réserves stratégiques de pétrole des États-Unis ont été réduites au cours des derniers mois. Source : Bloomberg
Les réserves stratégiques de pétrole des États-Unis ont été réduites au cours des derniers mois. Source : Bloomberg

Réaction de l’OPEP+

La libération des barils de pétrole pourrait n’avoir qu’un impact à court terme sur les prix du pétrole quand bien même il s’agit d’une action coordonnée d’un groupe de pays. Les réserves stratégiques devront être réapprovisionnées, de sorte que leur libération maintenant signifiera que les pays devront bientôt acheter plus de pétrole. La réponse de l’OPEP est à surveiller très attentivement car elle pourrait constituer le prochain catalyseur pour un mouvement plus important des prix du pétrole.  L'OPEP+ pourrait reconsidérer sa politique de production en cas de libération des réserves stratégiques et notamment décider d’une forte augmentation à partir de janvier 2022. En revanche, si l'OPEP+ décide de ne pas augmenter sa production, cela pourrait avoir un effet plus durable sur les prix. L'OPEP+ estime que de telles actions pourraient être inadéquates pour tenter d'équilibrer le marché.

Reprise de l’épidémie

Pour l'instant, le marché est dans une position difficile, les préoccupations actuelles concernant l'offre et surtout les perspectives de la demande dans un contexte de recrudescence des cas de Covid-19 alarment les investisseurs. L'introduction de mesures plus strictes pour lutter contre l’augmentation des cas de covid-19 s’intensifie, ce qui maintient les prix du pétrole dans une tendance baissière. La mise en place de nouveaux confinements réduirait les déplacements des populations concernées, réduisant ainsi leur consommation de pétrole. Après l’Autriche qui est confinée depuis le lundi 22 novembre, l’Allemagne et la Belgique se préparent à un retour massif en télétravail. Le président français Emmanuel Macron a réuni le gouvernement le mercredi 24 novembre afin de réfléchir sur l’adoption de mesures luttant contre la montée massive des cas de Covid-19 ayant atteint les 32 591 cas ce même jour.

Point technique

Dans l’attente d’une décision de l’OPEP+, les prix du pétrole WTI (OIL.WTI) évoluent sans grand changement. Si les prix parviennent à franchir la résistance à 79,53 alors la voie pour un mouvement haussier plus important sera ouverte. Toutefois, en cas d’échec, la prochaine cible pour les vendeurs sera la zone de support où coïncide le retracement de Fibonacci à 50% de la baisse entamée en juin 2014. Source : xStation5
Dans l’attente d’une décision de l’OPEP+, les prix du pétrole WTI (OIL.WTI) évoluent sans grand changement. Si les prix parviennent à franchir la résistance à 79,53 alors la voie pour un mouvement haussier plus important sera ouverte. Toutefois, en cas d’échec, la prochaine cible pour les vendeurs sera la zone de support où coïncide le retracement de Fibonacci à 50% de la baisse entamée en juin 2014. Source : xStation5

Retrouvez le pétrole OIL.WTI et plus de 20 autres matières premières sur la plateforme xStation Chez XTB, vous pouvez aussi investir dans plus de 2000 actions en Compte-Titres Ordinaire avec 0% de commissions. Consulter l’offre 0% de commissions:

S'inscrire sur XTB

Dernière mise à jour le 26/11/21

Articles que vous pourriez aimer