ePrivacy and GPDR Cookie Consent

AT&T valide la fusion entre WarnerMedia et Discovery

AT&T valide la fusion entre WarnerMedia et Discovery

AT&T a annoncé en début de semaine qu'il allait fusionner son unité WarnerMedia avec Discovery. La fusion donnera naissance en 2022 à une société de médias massive qui sera en mesure de concurrencer Netflix ou Disney. Cependant, cette fusion est aussi un signe de défaite pour AT&T, dont la stratégie d'intégration verticale des activités de distribution et de création de contenu a échoué. Nous allons nous intéresser à cette fusion ainsi qu’à la semaine particulièrement mouvementée pour les cours de l’action AT&T d’un point de vue technique.

L'accord avec Discovery

AT&T, le géant américain des télécommunications, a annoncé qu'il allait fusionner son unité commerciale WarnerMedia avec Discovery et que la nouvelle société serait scindée en tant qu'entité indépendante. Les actionnaires d'AT&T détiendront 71 % de la nouvelle société, tandis que les 29 % restants seront détenus par les actionnaires de Discovery. David Zaslav, PDG de Discovery, deviendra PDG de la nouvelle société, tandis qu'AT&T nommera un président. La société issue du rapprochement détiendra un vaste portefeuille d'actifs médiatiques, qui comprend les actifs de Discovery dans le domaine de la télé-réalité ainsi que les actifs d'AT&T dans le domaine de la production de contenu, notamment HBO. La transaction a déjà été approuvée par les conseils d'administration d'AT&T et de Discovery, et devrait être conclue à la mi-2022. La transaction est structurée de manière avantageuse d’un point de vue fiscal et ne nécessite pas l'approbation des actionnaires.

Selon le communiqué de presse d'AT&T, l'entreprise combinée devrait avoir un chiffre d'affaires d'environ 52 milliards de dollars en 2023, un EBITDA ajusté d'environ 14 milliards de dollars et des synergies de coûts annuelles prévues d'environ 3 milliards de dollars. AT&T recevra 43 milliards de dollars sous la forme d'une combinaison de liquidités, de titres de créance et d'une rétention d'une partie de la dette de WarnerMedia. Grâce à cette compensation, AT&T pourrait perdre son statut d'entreprise américaine non financière la plus endettée.

La stratégie d'AT&T échoue

Si la fusion devrait permettre de dégager des synergies en combinant les actifs d'AT&T et de Discovery, elle peut également être considérée comme un signe de défaite de la stratégie d'AT&T. AT&T a acquis Warner Media pour 85 milliards de dollars il y a 3 ans. Le but de cette acquisition était de créer une société intégrée verticalement avec des activités de production et de distribution de contenu. Cependant, selon un rapport de Dow Jones, les actifs médias d'AT&T étaient évalués à environ 50 milliards de dollars lors des négociations avec Discovery. La destruction de la valeur de cette acquisition et l'échec de la stratégie d'intégration verticale d'AT&T semblent évidents, de sorte que la décision de scinder les actifs de WarnerMedia peut être considérée comme une avancée dans la bonne direction. Le timing de l'opération peut également être considéré comme bénéfique pour les actionnaires d'AT&T : le cours de l'action de Discovery s'est effondré à la fin du mois de mars en raison de la liquidation forcée de positions liées à Archegos Capital, un fonds spéculatif américain qui a “implosé” en raison d'un effet de levier excessif. La baisse du cours de l'action Discovery permettra aux actionnaires d'AT&T de recevoir une plus grande "part du gâteau".

Une semaine volatile

La réaction du marché lundi a été mitigée. Les actions d'AT&T (T.US) ont commencé la semaine avec une hausse d'environ 3,7 %, mais ont terminé la séance de lundi en net repli de près de 3 % par rapport au cours de clôture de vendredi. Discovery (DISCA.US) a ouvert lundi avec un gap de prix haussier de 10 % mais a terminé la séance avec une baisse de 5 %. Mardi 18 mai AT&T a ouvert avec un gap baissier de 4,5% et a marqué un creux dès le lendemain avant de se redresser jeudi 20 mai, dans le sillage de Wall Street.

D’un point de vue technique, AT&T (T.US) a évolué en tendance haussière depuis la fin du mois d'octobre 2020. Le gap du début de semaine a permis à la société de marquer un nouveau sommet post-pandémie. Cependant, les baisses qui ont suivi ont renvoyé les cours de l’action vers la borne inférieure du canal ascendant.La prochaine résistance se situe à 30$, au niveau du retracement de Fibonacci à 50%, cependant le nuage Ichimoku en données journalières sera une résistance pour les cours. Si les cours parviennent à franchir ce dernier, la prochaine cible sera au prochain retracement aux alentours de 31$. En revanche, en cas d’échec, le repli pourrait s'intensifier davantage après une sortie par le bas du canal ascendant.

graphique

Source : xStation 5

S'inscrire sur XTB

Dernière mise à jour le 31/05/21

Continuer cette discussion sur le forum