Qu'est ce que le trading des CFD ?

Les CFD

Illustration: Le trading des CFDs

Les CFD en bref

Le nom des CFD vient de l'acronyme anglais Contract For Difference, qui se traduit en français par « contrat de différence ». Il s'agit d'un contrat financier conclu entre deux parties, dont l'une est définie comme l'« acheteur » et l'autre comme le « vendeur », qui prévoit que le vendeur paiera à l'acheteur la différence entre le prix d'un bien sous-jacent au moment de la souscription du contrat et sa valeur à une date ultérieure. Si la différence est négative, c'est alors le vendeur qui encaisse cette différence.

Il s'agit donc d'un produit financier dérivé qui permet de miser sur l'évolution à la hausse ou à la baisse d'une action ou d'un indice boursier (plus rarement, d'une devise ou d'une matière première), sans avoir à l'acheter vraiment.

cfdFonctionnement des CFD

Le trading des CFD correspond à l’achat ou la vente d’un nombre d’unités, en fonction de l’anticipation de l’évolution du cours d’un produit donné, à la hausse ou à la baisse.

Pour chaque point d’évolution du cours en la faveur de l’acheteur, le profit est égal au nombre d’unités souscrites multiplié par le nombre de points d’évolution du cours. Pour chaque point d’évolution du cours en défaveur, l’acheteur subit une perte et c’est le vendeur qui encaisse la différence.

Les CFD sont des instruments financiers dérivés qui ne sont pas réglementés et ne prévoient pas de durée limite. 

Types de CFDs

Les CFD permettent de réaliser des profits indexés sur la variation d’un cours du sous-jacent. Le sous-jacent peut être une action, un indice, une matière première ou une devise.

Lorsqu’il s’agit de devises, on parle alors du trading du Forex, (Foreign Exchange) qui est le marché financier au plus gros volume. Mais il est possible de trader des CFD sur actions, comme par exemple sur le CAC 40 ou d’autres indices boursiers. Dans le cas où le sous-jacent est une action, le contrat est donc un dérivé d'action qui permet aux investisseurs de spéculer sur les mouvements du cours boursier, sans la nécessité d’acquérir la propriété de l'action.

Les CFDs sont aussi disponibles pour trader l’or, l’argent, le pétrole ou toute autre matière première présente sur les marchés financiers.

Le trading des CFD est accessible aux particuliers à travers les services de brokers spécialisés, et de leurs plateformes de trading en ligne. Les brokers prélèvent des commissions sur chaque transaction, notamment le spread (écart de prix entre le prix d’achat du produit et la vente) ou bien encore une marge d’entretien pour ceux qui gardent longtemps leurs positions. Il est possible d’acheter ou vendre autant de CFD que souhaité.   

Stratégies de trading des CFD

La valeur d'un CFD reflète exactement le cours du bien sous-jacent.

Il y a deux façons de se positionner sur un CFD :

Si on pense que la valeur sous-jacente au CFD va augmenter, alors on se positionne comme acheteur sur un CFD. On dit alors être en position long. Puis on revend ce CFD quelques temps plus tard pour faire une plus-value si le sous-jacent a effectivement monté (ou une moins-value si c'est le scénario contraire qui s'est réalisé).

Si on pense que la valeur sous-jacente au CFD va baisser, on vend ce CFD à découvert (c'est-à-dire qu'on le vend avant de l'avoir acheté). On est alors en position short. Puis on rachète ce CFD quelques temps plus tard pour faire une plus-value si le sous-jacent a effectivement baissé (ou une moins-value si c'est le scénario contraire qui s'est réalisé).

Une fois l'achat et la vente effectués (quel que soit l'ordre dans lequel on les exécute), la position est soldée : on dit qu'elle est flat.

Les CFD ne prévoient pas de date limite. On peut donc conserver une position sans limitation de durée et choisir le moment où on la solde.

Dans tous les cas, mieux vaut « acheter la rumeur, vendre la nouvelle » comme le dit l’adage. C’est-à-dire que lorsqu'une rumeur fait monter les cours, il ne faut pas attendre qu'elle soit confirmée pour se placer et pouvoir réaliser ainsi des plus-values intéressantes.

mark twainLe trading des CFD permet également de bénéficier de l'effet de levier, c'est-à-dire prendre position pour un montant supérieur aux sommes réellement disponibles sur son compte. Cet effet permet de démultiplier ses gains, mais expose aussi au risque d’augmenter ses pertes, et même de perdre plus que l'argent qu'on en a placé sur son compte au départ. Mais comme l’avait déclaré l’auteur américain Mark Twain, à propos du risque en Bourse :

"Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en bourse. Mais il y en a d'autres : juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février.".

Le risque fait donc parti du jeu.

Comment trader les CFD ?

Le trading des CFD est accessible aux particuliers. Il nécessite d'avoir recours aux services de brokers spécialisés. La plupart d'entre eux offrent leurs services en ligne. Les brokers prélèvent des commissions sur chaque transaction. Ces frais viennent donc en déduction des bénéfices réalisés sur chaque opération (ou viennent alourdir vos pertes, le cas échéant).

Le fonctionnement de la plupart des brokers est telle que, si une position reste ouverte au delà d'un jour de bourse, le compte est mis à jour automatiquement au jour le jour. Ainsi, si votre investissement est gagnant, le broker verse la somme correspondant au bénéfice du jour sur votre compte. Dans le cas contraire, il prélève la somme correspondant à la perte du jour sur votre compte.

On peut acheter ou vendre autant de CFD qu'on le souhaite. On peut de plus utiliser l'effet de levier, c'est-à-dire prendre position pour un montant supérieur aux sommes réellement disponibles sur son compte (par exemple : 20 fois supérieur). C'est un système qui permet de démultiplier ses gains, mais qui expose aussi au risque de démultiplier ses pertes, voire de perdre plus que l'argent qu'on en a placé sur son compte au départ. Cela représente un risque important dont il faut avoir conscience. Par ailleurs, comme l'investisseur est tenu de garder une quantité de liquidités sur son compte pour couvrir l'effet de levier, il peur être amené à reverser de l'argent sure son compte si l'évolution de ses positions l'exige.

Comparer les courtiers CFD

Dernière mise à jour le 23/11/16

Commentaires (0)


Rédiger un commentaire