Quelle est la meilleure façon d’investir 50 000€ ?

Admin26/09/22 (mise à jour il y a 1 semaine, 3 jours)investir, bourse, etf, action, obligation, immobilier

Quelle est la meilleure façon d’investir 50 000€ ?
Quelle est la meilleure façon d’investir 50 000€ ?

Commentaires

Vous avez économisé une somme d’argent importante ou bien vous l’avez reçue, mais maintenant qu’allez-vous en faire ? Avoir 50 000 € à investir est une chance, mais encore faut-il savoir où les placer pour faire fructifier cet argent. Il existe divers placements financiers possibles, avec des risques plus ou moins élevés. En fonction de votre profil et de ce que vous souhaitez pour votre portefeuille, nous pouvons vous donner quelques conseils afin de placer ce montant le plus pertinemment possible.

Faire d’abord le point sur sa situation financière

Avant de commencer à chercher des solutions d’investissement pour votre argent, vous devez vous assurer que vos finances sont en ordre. Pour cela, il vous faut dresser un bilan de votre situation financière en prenant notamment en compte les éléments suivants :

Mettez de côté un fonds d’urgence : il pourra vous être extrêmement utile en cas de perte d’emploi ou de perturbation financière. En général, le montant conseillé est d’au moins trois mois de frais de subsistance. Pour garder ce fonds, le placement doit être sans risque : fonds ou compte du marché monétaire, compte d’épargne ou autre instrument sûr et accessible.
Remboursez vos dettes : avant de se lancer dans des investissements financiers, il est toujours préférable de régler l’ensemble de ses dettes pour avoir l’esprit tranquille. Et cela est d’autant plus important si ces dettes sont assorties d’un taux d’intérêt élevé. Ainsi, vous pouvez ensuite vous concentrer sur d’autres objectifs financiers plutôt que de rembourser davantage de dettes.

Déterminer son profil et ses objectifs

bilan financier

Une étude de marché est indispensable pour trouver l’investissement qui correspond le mieux à votre profil. Pour cela, différents éléments doivent être considérés. La première étape consiste à déterminer vos objectifs et votre tolérance au risque, en prenant en compte votre âge, les montants déjà investis, le fonds d’urgence, votre situation familiale et professionnelle, etc.  De même, posez-vous la question de savoir quel type d’investisseur vous êtes, si vous préférez choisir des actions individuelles ou des placements collectifs comme les fonds communs de placement ou les fonds négociés en bourse. Si vous n’avez aucun attrait pour ce domaine, voyez également si vous ne feriez pas mieux de faire appel à un conseiller financier. Enfin, étudiez si vous optez plutôt pour un investissement actif ou quelqu’un gère votre portefeuille à votre place en achetant et en vendant des actions selon les besoins, ou un investissement passif avec une combinaison de fonds communs de placement ou de FNB. Une répartition entre investissements passifs et actifs peut aussi être une bonne stratégie.

Dans tous les cas, l’aspect sécuritaire ne doit pas être négligé et il est nécessaire en tant qu’investisseur de prendre des mesures pour sécuriser ses finances en passant par des établissements de confiance aux normes de sécurité exigeantes.

Investir dans les actions

Une des alternatives les plus évidentes lorsque l’on a une somme de 50 000 € à investir est de se tourner vers les actions. Cependant, malgré ce qui est parfois supposé, ce type de décision ne garantit pas toujours un profit. Le marché boursier ne monte effectivement pas tous les ans et les baisses et le niveau de volatilité ne conviennent donc pas à tout le monde.

Les points positifs en faveur d’un investissement sur les marchés boursiers sont entre autres :

Obtenir des rendements plus élevés. En effet, le rendement moyen du marché boursier a été d’environ 10 % par an depuis 1926 tandis que les obligations d’État à long terme n’ont rapporté que 5 à 6 % par an sur la même période.
Se protéger contre l’inflation : les rendements du marché boursier sont souvent nettement supérieurs au taux d’inflation.
Gagner un revenu passif régulier et compléter ainsi son salaire ou ses revenus : en recevant des dividendes ou une partie des bénéfices de la société (dividendes trimestriels, voire même mensuels).
Bénéficier de la liquidité des actions : l’achat et la vente sont facilités, c’est un investissement plus liquide que d’autres produits financiers que vous ne pouvez pas vendre rapidement.
Se constituer un portefeuille diversifié, dans de nombreux secteurs différents, pour réduire ainsi le niveau de risque.

Cependant, parmi les inconvénients d’un investissement en Bourse, on trouve sa volatilité. Le marché boursier peut connaître de soudaines baisses ce qui est un réel inconvénient si vous avez besoin de revenus fixes, que vous comptez sur l’argent investi pour un achat important, etc.

D’autres raisons peuvent vous dissuader d’investir dans des actions : avoir des dettes à taux d’intérêt élevé, ne pas disposer d’un fonds d’urgence suffisant ou bien encore ne pas avoir le temps ou l’envie de rechercher des actions à acheter.

Quel courtier en bourse faut-il choisir ?

Retrouvez ci-dessous notre sélection des meilleurs courtiers:

Les obligations

Pour investir 50 000 €, les obligations peuvent être une bonne alternative aux actions. Il ne s’agit pas dans ce cas de l’achat d’une part de l’entreprise, mais d’un prêt de fonds. Cela signifie que l’investisseur va prêter de l’argent à l’entreprise, qui va émettre en échange un titre de créance, aussi appelé obligation. La différence principale par rapport aux actions est que l’échéance annuelle, l’échéance finale et le rendement annuel sont définis au moment de l’investissement. De plus, les obligations sont beaucoup moins sensibles à la volatilité des marchés financiers. Le gros atout des obligations est le rendement fixe puisque l’investisseur sait déjà le rendement qu’il va pouvoir obtenir chaque année sauf si le rendement est lié à un indice ou à un indicateur de taux.

Opter pour des obligations permet également de diversifier son portefeuille, et cela d’autant plus que les obligations évoluent généralement dans le sens contraire des actions. Il existe cependant quelques risques liés aux obligations par exemple pour récupérer ses fonds en cas de faillite de l’entreprise, pour revendre ses obligations avant l’échéance prévue, etc.

Ouvrir un PEA (Plan d’Épargne en Actions)

Le PEA est une enveloppe défiscalisée qui permet aux particuliers de gérer un portefeuille de valeurs mobilières sans payer d’impôt sur les plus-values réalisées ni d’être imposés sur les dividendes perçus. Le PEA peut être ouvert auprès d’un établissement bancaire, par le biais d’un courtier en ligne ou encore d’une compagnie d’assurance. Les fonds qui sont déposés par l’investisseur dans le PEA vont lui permettre d’acheter des actions, des certificats d’investissement, des parts de SARL, des OPCVM, des ETF ou des SICAV. Mais cela seulement s’ils sont éligibles au PEA, car la réglementation est assez stricte à ce sujet, avec notamment l’obligation pour l’entreprise d’avoir son siège social situé en Union européenne.

Il existe plusieurs modes de gestion de son PEA :

la gestion libre ou chaque investisseur sélectionne lui-même les titres à posséder dans son portefeuille et décide quand les acheter et quand les revendre.
la gestion sous mandat, qui consiste à déléguer la gestion de son PEA. 

Une autre limite du PEA est la durée de détention. En effet, il n’est possible de procéder à des retraits qu’après 5 ans de détention. Sinon, il est nécessaire de payer l’impôt sur les plus-values et le plan d’épargne en actions est clôturé automatiquement.

Investir dans les ETFs

trading ETF

Les ETFs, aussi appelés fonds négociés en bourse, rencontrent un succès grandissant auprès des investisseurs qui souhaitent un portefeuille diversifié, mais peu coûteux. Ces produits financiers représentent néanmoins plus de risques et sont adressés aux investisseurs ayant déjà une solide connaissance des marchés financiers.

Le grand avantage des ETFs est qu’il permet aux investisseurs d’accéder à un large éventail de marchés financiers pour une fraction du coût des fonds d’investissement. Les ETFs sont des investissements passifs puisqu’ils suivent les performances d’investissements sous-jacents. En revanche, il existe aussi des fonds gérés activement et dont l’objectif est de surpasser le marché. Ils sont donc plus coûteux en termes de frais. Un autre point fort des ETFs est qu’ils ne permettent pas d’investir seulement sur le marché boursier. On peut également investir dans des secteurs spécifiques, comme la finance, les technologies ou bien encore la santé, ainsi que dans d’autres investissements tels que les obligations d’État ou de sociétés.

Quel courtier ETF faut-il choisir ?

Retrouvez ci-dessous notre sélection des meilleurs courtiers:

Investir dans l’immobilier

investissement locatif

Pour ceux qui ne souhaitent pas investir dans les marchés financiers, l’immobilier est une autre alternative. L’immobilier locatif est par exemple un des moyens les plus sûrs pour pouvoir compléter ses revenus et se constituer un patrimoine. Mais il est aussi possible de décider d’acheter sa résidence principale et transformer les loyers en un patrimoine acquis. L’investissement immobilier offre plus de sécurité par rapport aux placements financiers, car il est moins impacté par la conjoncture économique. Il permet de compter sur un complément de revenu régulier qui pourra être d’autant plus appréciable au moment de sa retraite ou pour assurer des sources de revenus à ses héritiers.

Les possibilités pour investir 50 000 € sont donc nombreuses. Il est avant tout important de se rappeler les conditions essentielles pour se mettre à l’abri de tout souci financier avant de les investir en produits financiers. Selon votre attrait au risque et votre connaissance des marchés, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Dernière mise à jour le 28/11/22

Articles que vous pourriez aimer