ePrivacy and GPDR Cookie Consent

L'or sous pression face à la hausse des rendements américains

L'or sous pression face à la hausse des rendements américains

L'or a été considéré comme une valeur refuge pendant des années, protégeant les capitaux des investisseurs en période de risque accru sur les marchés. Le métal jaune a également été considéré comme un actif servant de couverture contre l'inflation. L'inflation signifie la baisse de la valeur monétaire, l'affaiblissement de la devise et des difficultés potentielles d’un point de vue économique. Mais cette propriété de l’or en tant que couverture contre l’inflation peut-elle se vérifier de nos jours ? Quelle relation entretient l’or avec le 10 ans américain ? 

L’or pour se protéger contre l’inflation :

Cette propriété de protection contre l’inflation est due au fait que l’or physique devrait en théorie conserver sa valeur en termes de prix relatifs (l'offre d'or étant limitée alors que l'offre de monnaie fiduciaire est pratiquement illimitée). Cependant cette corrélation entre métal jaune et inflation a été très volatile d’un point de vue historique, en attestent les représentations graphiques ci-dessous.

or sous pression

De plus, les actions non conventionnelles de la Fed suite à la crise financière mondiale de 2008 ont accru l'importance des obligations et ont déclenché un changement potentiel du statut de l'or en tant qu'actif financier. Cela a profondément affecté la relation entre l’or et l’inflation.

La crise financière de 2008 marque un tournant majeur :

Jusqu'à la crise financière de 2008, il existait une certaine corrélation positive entre la variation de l'inflation sur trois mois et la variation du cours de l'or sur trois mois (ce qui signifie que lorsque l'inflation augmentait pendant trois mois, le cours de l'or progressait généralement aussi).

or sous pression

Nous pouvons constater sur le graphique ci-dessus qu'après 2009, une divergence importante est apparue entre la direction de l'inflation et le cours de l'or. Source : Macrobond, XTB

Après 2009, la relation de corrélation positive entre l’or et l’inflation a cessé d’exister, marquant une mutation majeure du système monétaire, engendrée par les quantitative easing de la Réserve fédérale américaine et donc une augmentation considérable de la masse monétaire aboutissant à une hausse de certains actifs, dont l’or.

Une corrélation importante entre l’or et le marché obligataire :

La corrélation entre l'or et les rendements américains a augmenté de manière significative au cours des douze dernières années environ. Les rendements reflètent les attentes en matière de taux d'intérêt. Les attentes en matière d'inflation montrent que les rendements pourraient bientôt revenir vers la zone des 2 %. En théorie, une telle augmentation des rendements pourrait déclencher une correction à la baisse pouvant atteindre 10 % sur le marché de l'or. Ainsi, l’impact de la Fed sur le marché de l’or est clarifié par cette relation entre le métal jaune et les rendements du 10 ans américain. 

or sous pression

La relation entre le prix de l'or et les rendements américains a été très forte. L'augmentation continue des rendements américains déclenchée par la crainte d'un retour de l'inflation pourrait accentuer la correction sur le marché de l'or (si les rendements montent à 2%, l’or pourrait corriger de 10%). Source : fred.stlouis, XTB

Cette situation est relativement nouvelle étant donné que la relation entre l’or et les rendements était très limitée avant 2005. Au cours des années 70-80 cette relation était même inexistante mais depuis son apparition, elle n’a eu de cesse de s’intensifier.

Il est donc assez aisé d’en déduire qu’une remontée des rendements est dorénavant un facteur négatif pour les cours du métal précieux. 

Le métal jaune n’est toujours pas survendu malgré les récentes baisses :

Dans une perspective à long terme, la chute récente du prix de l'or n'a rien d'inhabituel. Le récent record historique de l’or coïncidait avec le moment où l’écart type de la moyenne sur deux ans a atteint le seuil de deux points (ligne rouge). L'écart type fluctue toujours légèrement au-dessus du seuil de neutralité (ligne verte) et comme l’indique les historiques de cette mesure, un repli en-dessous de 0 ne remettrait pas en cause la tendance de fond haussière du métal jaune.

or sous pression

L'écart-type de la moyenne sur 2 ans se situe toujours au-dessus du seuil de neutralité. Source : Macrobond, XTB Research

Ainsi, une correction de court-terme n’est pas à exclure pour l’or, ce qui ne remettrait pas en question la tendance majeure qui reste haussière. Dans un tel scénario, les prochains supports pour l’or se situent à 1680 $ l’once et à 1560 $ l’once en cas de cassure du support récemment testé à 1765$.

Situation technique

D’un point de vue technique, les perspectives baissières de court-terme se sont renforcées depuis le franchissement de l’oblique haussière reliant les creux du 5 juin 2020 et du 30 novembre 2020 (ligne pointillée bleue). Pour l’heure, les cours du métal jaune testent un important support à 1765 $, coincidant avec le retracement de Fibonacci à 50% basé sur la hausse initiée à la fin mars 2020 et ayant débouché sur des records historiques. Une cassure de ce support serait un vecteur d’accélération baissière vers le prochain retracement de Fibonacci à 61,8% matérialisé par le support à 1690 $.

or sous pression

La poursuite du déclin du 10 ans américain pourrait conduire à une cassure du support à 1765 $. Les prochains niveaux de support en vue se situent à 1 690 $ (retracement de 61,8 %) et à 1 605 $ (environ 10 % en dessous du cours actuel). D'autre part, les principaux niveaux de résistance à surveiller se situent à 1 800 $ et 1 840 $ (retracement de 38,2 %). Cependant, une hausse du cours de l'or à de tels niveaux nécessiterait une baisse significative des rendements américains à court terme. Source : xStation5

Retrouvez l’or et plus de 20 autres matières premières sur la plateforme xStation aux côtés de plus de 2000 actions et 200 ETF avec 0% de commissions:

S'inscrire sur XTB

Dernière mise à jour le 25/02/21

Continuer cette discussion sur le forum