ePrivacy and GPDR Cookie Consent

Qu’est-ce que l’indicateur de Warren Buffet ? A quoi sert-il et comment s’en servir ?

warren buffet

Nous connaissons tous Warren Buffett l’investisseur, un des plus grands, et certainement le plus riche, de tous les temps. Nous savons aussi que c’est un investisseur dans la « valeur » même si ses décisions d’investissement ne sont pas aussi simplistes et ne peuvent pas se résumer à cela.

Mais connaissez-vous l’indicateur qui porte son nom ?

Il s’agit en fait d’un ratio financier relativement simple et classique mais il est devenu connu sous le nom d'indicateur Buffett ces dernières années car Warren Buffett pense qu'il s'agit « probablement de la meilleure mesure de la situation des valorisations à un moment donné ».

En effet, on entend souvent que le marché est globalement surévalué ou « trop haut » ou « trop cher ». C’est par exemple le cas en ce moment sur le Nasdaq.

L’indicateur Warren Buffet nous donne une indication précise par rapport à cette notion de valorisation des marchés.

Qu’est-ce que l’’indicateur Warren Buffett ?

L’indicateur Warren Buffett est une mesure de la valeur totale de toutes les actions cotées en bourse dans un pays, divisée par le produit intérieur brut (PIB) de ce pays. Il s’agit d’une façon d’évaluer si le marché boursier du pays en question est surévalué ou sous-évalué par rapport à une moyenne historique. Il s'agit d'une forme valorisation du pays, un peu comme le ratio Prix/Ventes d’une entreprise, mais pour un pays entier.

La formule est la suivante :                               

Indicateur Buffet d’un pays = Capitalisation Boursière de toutes les entreprises cotées dans ce pays / PIB du pays

Ci-dessous l’indicateur Buffett des États-Unis et sa tendance long terme :

indicateur buffet 1

Aujourd’hui vers les 215%, le ratio nous dit que la valorisation globale des marchés actions US est 2,15 fois plus élevée que le PIB américain. La tendance historique est à 120%.

A quoi sert cet indicateur ?

L’indicateur Warren Buffet un moyen simple d’examiner la valeur de toutes les entreprises à un niveau agrégé et de comparer cette valeur à la production totale du pays, qui est son produit intérieur brut. Cela ressemble étroitement au rapport prix / ventes (le prix étant le cours de l’action), qui est une forme d'évaluation haut niveau d’une entreprise.

Un ratio prix / ventes supérieur à 1 (ou 100%) est généralement considéré comme un signe de survalorisation, tandis que les entreprises dont le ratio est en dessous de 0,50 (ou 50%) sont considérées comme « bon marché » ou « sous-évaluées ». Afin d’évaluer correctement la valorisation d’une entreprise, d’autres facteurs doivent bien-sûr être pris en considération, tels que les marges et la croissance.

Comment se servir de l’indicateur Warren Buffet ?

Comme l’indicateur Buffett reflète la valorisation des marchés par rapport au PIB, on peut se dire qu’un niveau élevé de l’indicateur anticipe une baisse des marchés, et qu’inversement, un niveau bas anticipe un retournement à la hausse des marchés.

Le graphique suivant le montre assez clairement : lorsque l’indicateur se trouve en zones orange ou rouge (donc écart élevé entre ratio et sa moyenne), il a tendance à revenir à la normale. De même, quand cet écart est dans la zone verte (donc sous la moyenne historique), l’indicateur repart à la hausse. Ceci est très fortement corrélé aux fluctuations des marchés puisque lorsque qu’un marché baisse, la valorisation des entreprises dans ce marché baisse mécaniquement.

Ci-dessous l’écart entre l’indicateur Buffett des États-Unis et sa tendance long terme :

(Sur l’échelle de gauche il s’agit du pourcentage d’écart entre la valeur de l’indicateur Buffett et sa moyenne historique)

buffet indicateur 2

En 2000, lors de la bulle internet, l’indicateur Buffet était à +67% au-dessus de sa moyenne, soit plus de 2 déviations standard. On connaît la suite.

Aujourd’hui, nous sommes à +73% au-dessus de la moyenne… qui est un signal fort de survalorisation.

Doit-on alors se fier à la phrase la plus connue de Warren Buffet : « Ayez peur quand les autres sont avides. » ?

Mais la question se posait également lorsqu’on avait atteint +1 déviation standard (trait orange).

Attention : les valorisations à la hausse sont réputées pour être de mauvais outils pour repérer les sommets de marché. En effet, tous les outils le sont. Pour le moment, de nombreux investisseurs sont confiants de parier que la reprise après la pandémie stimulera certains des dénominateurs dans des ratios comme ceux-ci, de sorte qu'ils ne laissent pas les fortes valorisations les effrayer.

Pour combien de temps encore ?...

Limites de l’indicateur Warren Buffet

Bien que l'indicateur Buffett soit une excellente mesure macro, un rapport prix / vente (ou en l’occurrence prix/PIB) est également assez brut. Il ne prend pas en compte la rentabilité des entreprises, mais uniquement leur chiffre d’affaires, ce qui peut être trompeur.

De plus, le ratio a tendance à augmenter sur une longue période (environ les 30 dernières années) et, par conséquent, de nombreux investisseurs se demandent ce que devrait être un ratio moyen raisonnable. Alors que la moyenne actuelle est de l’ordre de 120%, et que lorsque que le ratio est supérieur à 100% le marché est surévalué selon l’indicateur, doit-on conclure qu’un marché « normal » est surévalué ?

Par ailleurs, ce ratio est influencé par les tendances des introductions en bourse (IPO) et par le pourcentage d'entreprises cotées en bourse (par rapport à celles qui sont privées). Toutes choses étant égales par ailleurs, s'il y avait une forte augmentation du pourcentage d'entreprises publiques par rapport aux privées, le ratio capitalisation boursière / PIB augmenterait, même si rien n'a changé du point de vue de la valorisation.

Aussi, l’indicateur Buffett ne s’occupe finalement que des marchés actions. Or on sait que les obligations et notamment les taux d’intérêt jouent un rôle important dans les fluctuations des marchés. Et qu’ils sont à des niveaux extrêmement bas. Et cela est orchestré par les Banques Centrales.

Enfin, et c’est le plus important, comme tous les indicateurs financiers, ce ne sont que des calculs et des chiffres. Comme on le sait très bien, le marché a toujours raison et peut rester « irrationnel » longtemps, plus longtemps qu’un investisseur peut rester solvable…

C’est donc un indicateur parmi d’autres qui doit être manié avec précaution.

Dernière mise à jour le 22/03/21

Continuer cette discussion sur le forum