Top 10 des meilleurs fonds d’investissement en 2023

Olivier De Vitton10/02/23 (mise à jour il y a 1 an, 4 mois)etf, fonds de gestion, hedge fund, fonds investissement

Top 10 des meilleurs fonds d’investissement en 2023
Top 10 des meilleurs fonds d’investissement en 2023

Commentaires

208 milliards de dollars. C’est la perte essuyée par les Hedges Funds en 2022, la plus importante depuis la crise financière de 2008.

Après une année 2022 difficile pour les investisseurs, une année malmenée par la guerre en Ukraine, la forte inflation, la politique de resserrement monétaire des banques centrales, les marchés baissiers, il est temps de repartir du bon pied en identifiant des placements performants. Les fonds d’investissement constituent des placements potentiellement intéressants. Mais tous ne se valent pas, un Hedge Fund étant par exemple plus spéculatif et risqué qu’un fonds obligataire.

Vers quels fonds les investisseurs peuvent-ils confier la gestion de leurs liquidités ?

1- Ce qu’est un fonds d’investissement : principes, instruments et stratégies

Un fonds d’investissement est un dispositif qui vous permet d’investir dans un portefeuille boursier géré par des professionnels. Au lieu de choisir vous-même tel ou tel actif, vous déléguez cette responsabilité à une structure professionnelle et réglementée.

Il existe plusieurs types de fonds, selon les titres financiers détenus (actions, obligations, devises, actions non cotées - private equity -, cryptoactifs, matières premières, etc.), selon la stratégie de gestion employée (par exemple, active ou passive), selon le marché visé (High Tech, Emerging Market, Commodities, Small Caps, etc.) 

Le principe étant bien entendu de générer des plus-values qui sont proportionnellement reversées aux clients de ces fonds.

Le hedge fund correspond à une catégorie de fonds d’investissement moins réglementée que les fonds classiques, cela permet aux gestionnaires des hedges funds de se positionner sur tous les marchés et d’employer une grande variété d’instruments financiers. Les hedges funds visent à obtenir des rendements élevés, au prix d’importantes prises de risque, en adoptant des stratégies spéculatives agressives qui reposent sur des produits dérivés, le recours à l’effet de levier, le short (pour “se couvrir”, to hedge, en cas de retournement du marché), la vente à découvert. Cette prise de risque explique en partie le fait qu’ils ont un ticket d’entrée élevé et sont souvent réservés à une clientèle institutionnelle ou fortunée.

Il n’est pas toujours évident de bien identifier la stratégie précise d’un hedge fund, car les réglementations assez souples qui les encadrent leur permettent d’innover beaucoup et de varier leurs stratégies suivant le contexte. Par exemple, ils ont été pionniers dans l’utilisation du trading haute fréquence dans les années 2000 et aujourd’hui sont les premiers du monde institutionnel à investir dans des cryptoactifs.

Mais nous pouvons ici explorer certaines stratégies d’investissements :

  •  Global Macro : Consiste à anticiper les cycles économiques pour saisir les grandes tendances de fond et en tirer profit (éclatement bulle financière, hausse des matières premières et de l'énergie, arbitrage Growth vs Value, etc.) L’analyse des indicateurs macroéconomiques est indispensable.
  •  Fixed Income Arbitrage : Consiste à jouer sur les opportunités d’arbitrage liées à l’évolution des taux. Par exemple, une baisse du taux directeur annoncée par la BCE ou la Fed va avoir un impact sur les obligations.
  •  Quantitative : Consiste à se fonder sur l’utilisation de modèles mathématiques avancés et l’intelligence artificielle via des algorithmes pour automatiser les décisions de trading et tirer profit des anomalies de marché.
  •  Vulture Strategies : Consiste à exploiter les situations d’acteurs proches de la faillite. Une stratégie en général lucrative pour les investisseurs mais qui peut empirer les situations (exemple avec les obligations grecques pour lesquelles des hedges funds ont parié sur la baisse, engendrant alors une perte de confiance et des baisses encore plus importantes). Cela en fait une stratégie moralement condamnable et cela peut être une raison de ne pas la cautionner.

Selon le marché sur lequel le hedge fund se positionne et selon les stratégies mises en œuvre, les risques sont plus ou moins importants. Ils vont de l’absence de performance jusqu’à la perte de son capital, partielle voire totale.

2- Les stratégies actives et la stratégie passive

stratégies actives et la stratégie passive
Stratégies actives vs la stratégie passive

Les fonds d’investissements actifs, tels que les hedge funds, ont pour objectif la surperformance de leur(s) marché(s) de référence. Par exemple, un fonds d’investissement d’actions françaises aura pour objectif de faire mieux que le CAC 40. Afin d’atteindre cet objectif, le gestionnaire de fonds sélectionne les titres qui selon ses analyses sont susceptibles de croître plus vite que le marché de référence. Les hedges funds visent donc une performance absolue, dont le rendement ne dépend que peu de l’état global de l’économie. C’est l’exact contraire de la gestion passive qui consiste à répliquer au plus près la performance des marchés boursiers dans leur ensemble.

Dans une période de turbulences telle que celles que nous traversons, il semble plus logique à l’investisseur de se tourner vers les hedge funds afin de ne pas voir la valorisation de son portefeuille diminuer à mesure que les marchés baissent.

Malheureusement, les différentes études à ce sujet ont révélé que, de manière générale, la gestion active ne tient pas ses promesses.

La gestion passive serait plus performante sur le long terme que la gestion active.

C’est ce que les études SPIVA et Morningstar, portant sur plusieurs décennies et des milliers de fonds d’investissement, démontrent. Seuls 15 à 25% des fonds d’investissement actifs enregistrent des résultats supérieurs à une gestion passive qui, elle, repose sur la simple réplication de la performance d’un indice de référence. De plus, les fonds qui parviennent à surperformer le marché une année ne surperforment généralement pas l’année suivante. Cela nous apprend au moins deux choses : Il est illusoire de se baser seulement sur les performances passées pour choisir un fonds d’investissement et d’autre part il faut être très vigilant dans le choix de la société de gestion active car au moins 75% des gérants sont perdants en comparaison d’une gestion passive.

En conséquence, les investisseurs sont de plus en plus séduits par la gestion passive, sous la forme des ETF (Exchange Traded Funds) ou trackers. Cela leur permet, comme les fonds classiques, de couvrir un ou plusieurs indices de référence ou marchés et d’obtenir un portefeuille diversifié, mais également de limiter les risques de perte.

Trois principaux éléments donnent un avantage conséquent aux ETFs :

  •  Ils ont des frais de gestion plus réduits (entre 0,1 et 0,5% de frais de gestion annuels contre 1 à 2,5% pour une gestion active),
  •  Ils sont facilement accessibles, liquides et cotés en bourse,
  •  Ils prémunissent des erreurs humaines du fait qu’ils sont automatisés et ne visent pas la surperformance mais seulement la réplication fidèle de la performance.

3- Top 10 des meilleurs fonds d’investissement pour 2023

Il est difficile de donner un top 10 des meilleurs fonds d'investissement pour 2023 car les performances des fonds peuvent varier en fonction de nombreux facteurs, tels que les conditions économiques, les politiques gouvernementales, les tendances du marché, la pertinence des stratégies adoptées par les Assets Managers. Il est important de consulter un conseiller financier ou d’effectuer des recherches pour trouver des fonds qui conviennent à vos objectifs d'investissement et à votre profil de risque. Il est également important de se rappeler que les performances passées ne garantissent pas les performances futures.

Si toutefois vous décidez d’investir dans un hedge funds, nous vous recommandons de ne le faire que dans un objectif de diversification de vos avoirs.

Il faut également noter que des fonds d’investissements réglementés (OPCVM qui suivent la directive UCITS) peuvent mettre en oeuvre des stratégies de type Hedge Funds tout en étant plus accessibles aux investisseurs particuliers.

Enfin, nous recommandons de privilégier des grands fonds d’investissement, qui gèrent plus d’un milliard de dollars d’actifs. Les fonds à taille plus modeste sont plus vulnérables aux plongeons des marchés.

Nous présentons ici quelques fonds d’investissement actifs et quelques fonds passifs (ETF).

Fundsmith Equity

C’est l’un des fonds d’investissement les plus populaires au Royaume-Uni. Fondé en 2010, plus de 22 milliards de livres sterling en gestion. Un fonds d’investissement qui cible “les entreprises de grande qualité qui ont des rendements durables”.

Principalement positionné sur des grandes capitalisations, tout particulièrement aux USA (Microsoft), en France (L’Oréal) et au Danemark (Novo Nordisk), qui respectivement comptent à hauteur de 69%, 10 et 9% de ses investissements.

Au fil des ans, le fonds a réalisé des rendements importants. Il a généré des rendements annuels de plus de 20 % à six reprises au cours de la dernière décennie.

Blackrock World Mining Trust

L'inflation est causée en grande partie par une hausse soutenue des prix des produits de base, tels que l'énergie, les denrées alimentaires et les matières premières. Les sociétés qui se livrent à l'exploration, à l'exploitation minière et à l'extraction de ces matières premières profitent massivement de cette hausse. C’est l’objectif de Blackrock World Mining : “fournir un investissement diversifié dans des actifs miniers et métalliques dans le monde entier, gérés activement avec l'objectif de maximiser le rendement total.”

Investissement sur un marché particulièrement volatile mais plutôt haussier à long terme du fait du déficit structurel de l’offre.

Man Group

Fondé il y a plus de deux siècles, Man Group gère plus de 70 milliards de dollars US. C’est aussi le plus grand hedge fund au monde qui est coté en Bourse et dont l’action est accessible au grand public. Man Group propose des stratégies variées suivant le profil et les besoins de l’investisseur.

Renaissance Technologies

Renaissance Technologies gère près de 122 milliards de dollars (mars 2022) d’actifs et se spécialise dans le trading systématique en utilisant des modèles quantitatifs dérivés d'analyses mathématiques et statistiques. La société utilise le trading quantitatif, où le personnel exploite les données de sa colossale base de données pour évaluer les probabilités statistiques de l'orientation des prix des titres sur un marché donné. Forte exposition aux valeurs technologiques.

Millennium Management

Fondé en 1989, Millennium Management gère 55 milliards de dollars (juin 2022) et propose des fonds spéculatifs à stratégies multiples. La société opère en Amérique, en Europe et en Asie. Sa politique est de donner une grande marge de manœuvre à ses gérants. La confiance accordée aux gérants d'actifs, les assets managers, constitue donc un élément important de l'identité de ce Hedge Fund.

Varenne Capital Partners

Société française qui prône l’utilisation concomitante de 4 moteurs de performance complémentaires : le Long Actions, le Short Actions, les Situations Spéciales et les Couvertures Macro.

Smithson Investment Trust

C’est un fonds d’investissement qui est plutôt nouveau sur le marché (2018) mais il a déjà su attirer l’attention. Son objectif : “investir dans les small and middle capitalisations qui affichent une forte rentabilité durable dans le temps et génèrent des flux de trésorerie substantiels pouvant être réinvestis dans l'entreprise.” Smithson gère 2.3 milliards de livres sterling, 42% de ses positions sont américaines et 18% sont britanniques.

Quelques fonds d’investissement passifs (ETF) :

Vanguard US ETF

Ce tracker réplique la performance de l’indice américain SP 500.

Vanguard FTSE All-World ETF

Ce tracker “Monde” couvre 95% des marchés susceptibles d’investissements. Cela comprend environ 3900 entreprises dans plus de 50 pays, sur des moyennes et grandes capitalisations de toutes les régions du monde. A noter cependant que les USA sont fortement pondérés (61,5%) dans la composition.

iShares EM ETF

Le fonds cherche à suivre la performance d'un ensemble composé de sociétés à grandes, moyennes et petites capitalisations, tous secteurs, des pays des marchés émergents, en particulier la Chine et l’Inde. On peut notamment y trouver Taiwan Semiconductor (une valeur récemment plébiscitée par Warren Buffett), Tencent et Samsung Electronics.

iShares Euro Stoxx 50 ETF

L’Europe accueille de nombreuses sociétés très connues et très performantes. On pense notamment aux voitures allemandes et au luxe français. Cet ETF réplique les performances de l’Euro Stoxx 50, qui comprend les 50 plus grandes entreprises de la zone Euro.

Dernière mise à jour le 10/02/23

Articles que vous pourriez aimer

ActivTrades

Offre du moment chez le courtier ActivTrades

Spreads CFD inégalés dès 0,5 pips, exécution en seulement 4 millisecondes et une transparence totale sans frais cachés chez ActivTrades!