OVH : Quand une crise en cache une autre.

Thomas16/03/21 (mise à jour il y a 6 mois, 4 semaines)ovh, bourse

OVH : Quand une crise en cache une autre.

Commentaires

Impossible d’être passé à côté de ce cataclysme provoqué par l’incendie sans précédent des installations d’OVHcloud à Strasbourg. De près ou de loin, cet incident majeur intervenu dans la nuit du 9 au 10 mars dernier a touché plus de 464 000 domaines dont notre forum ! En tant qu’utilisateur et client d’OVH, nous avons voulu mener notre petite enquête pour en savoir un peu plus sur ce blackout inédit. Eléments de réponse


Une entrée en bourse qui part en fumée ?


Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet incendie tombe au plus mauvais moment pour OVH. Outre ses répercutions clients et son image quelque peu écornée, c’est surtout l’entrée en bourse d’OVH qui prend un sacré coup sur la tête. En effet, seulement 2 jours avant que le feu détruise ses installations, le groupe avait annoncé son intention de rentrer en bourse.

"OVHCloud a lancé le process en vue d'une potentielle entrée en bourse à Paris", confie lundi 8 mars un porte-parole du groupe à l'agence Reuters. Mais ça, c’était avant le drame... A l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, les salles serveurs encore intactes n’ont pas encore été remises en fonction.

ovh

Ce projet risque-t-il d'être remis en cause ?

" Pas si sûr, répond Vincent Malka. Les investisseurs boursiers sont connus pour être extrêmement volatiles. Mais cet incident sera bientôt oublié. Dans 15 jours, on n'en parlera plus. Il sera éclipsé par un autre événement : une cyberattaque contre une grande entreprise, un vol massif de données personnelles, etc. "

Néanmoins, quelle confiance les investisseurs pourront encore accorder à une entreprise qui a fait perdre des millions de données à des propriétaires déjà affaiblis par la crise économique actuelle ? Seul le futur nous le dira.


La French Tech affaiblie ? 

OVH est le champion français du cloud d’infrastructure et le fer de lance de la résistance européenne et Française aux géants américains Amazon, Microsoft et Google. Cette catastrophe affaiblie considérablement l’image et le sérieux que l’on peut légitimement attendre d’une entreprise spécialisée dans le stockage des données.

Au-delà d’OVH, c’est toute la Tech Française et Européenne qui risquent de pâtir de ce qui semble être le résultat malheureux d'une erreur de maintenance sur un onduleur. Sur Twitter, OVH est dors et déjà pointé du doigts par les internautes qui  semble être le résultat malheureux d’une  évoquent des infrastructures « low cost » et un système d’incendie « pas à la hauteur ». En 2017, c’était déjà le datacenter Strasbourgeois qui fut à l’origine de la perte d’environ 50 000 sites web. Un incident déjà loin et un souvenir quasiment effacé de la plupart des clients. Mais à force de faire parler d’elle en de telles circonstance, l’entreprise Française ne se construit-elle pas une réputation de société « maudite » ?

Néanmoins, cet incident, bien que majeur, a révélé élan de solidarité aussi inédit qu’inattendu. Certaines entreprises n’on pas hésité à apporter leur soutien à OVH tant sur plan moral, logistique et infrastructurelle. Ce qui est certain, c’est qu’il y aura bel et bien un avant et un après 10 mars 2021.

Affaire à suivre...

Dernière mise à jour le 16/03/21

Articles que vous pourriez aimer