Retour sur l’arrestation de John McAfee

Retour sur l’arrestation de John McAfee

Le créateur d'antivirus John McAfee a été arrêté en Espagne pour des accusations d'évasion fiscale et risque d'être extradé vers les États-Unis où il a été accusé.

Les procureurs américains affirment qu'il n'a pas produit de déclaration de revenus pendant quatre ans, bien qu'il ait gagné des millions de dollars dans plusieurs domaines incluant du consulting, des interventions dans des conférences, des affaires en crypto-monnaie et des droits sur sa biographie.

Aucun des revenus en question n'est en fait lié à la société de logiciels qui porte son nom. M. McAfee n'a pas commenté publiquement les accusations. S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à 30 ans de prison.

Dans un communiqué, le ministère américain de la Justice a déclaré que McAfee aurait éludé sa responsabilité fiscale en faisant payer ses revenus sur des comptes bancaires et des comptes d'échange de crypto-monnaie au nom de tierce personnes. En conséquence, il est rapporté qu'il n'a produit aucune déclaration de revenus de 2014 à 2018.

Il est également accusé d'avoir dissimulé des biens, notamment un yacht et des biens immobiliers, au nom d'autrui.

Les accusations ont été annoncées peu de temps après que la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a révélé qu'elle avait engagé des poursuites civiles contre McAfee.

Le régulateur gouvernemental atteste que M. McAfee a gagné plus de 23 millions de dollars en "tirant parti de sa renommée" et en recommandant des offres de crypto-monnaie entre 2017 et 2018, qui se seraient avérées "essentiellement sans valeur", sans révéler qu'il était payé pour le faire.

La SEC cherche à lui infliger une sanction civile et à le priver de tout "gain prétendument mal acquis", avec intérêt. Il veut également lui interdire définitivement de servir en tant que dirigeant ou administrateur de toute société cotée ou de toute société qui dépose des rapports à la SEC.

En outre, la SEC a accusé le garde du corps de M. McAfee, Jimmy Watson, d'avoir aidé et encouragé la vente de crypto-devises.

UNE VIE PEU COMMUNE

M. McAfee est une figure controversée du secteur technologique. Il s'est fait connaître dans les années 80 lorsqu'il a fondé une société qui a lancé le premier logiciel antivirus commercial - McAfee VirusScan - et a contribué à créer une industrie de plusieurs milliards de dollars.

Bien que cette activité ait depuis été vendue à Intel, il développe toujours ses propres produits de cybersécurité.

L'entrepreneur, né au Royaume-Uni, a également lancé des offres infructueuses pour devenir le candidat du Parti libertaire aux élections présidentielles américaines de 2016 et 2020.

M. McAfee a précédemment exprimé son mépris pour les impôts, tweetant l'année dernière qu'il n'avait pas produit de déclaration de revenus depuis huit ans parce que « la fiscalité est illégale ».

L'année dernière, il a également été brièvement détenu en République Dominicaine pour avoir prétendument introduit des armes dans le pays.

En 2012, M. McAfee a fait la une des journaux après que la police du Belize a commencé à enquêter sur la mort de son voisin, l'homme d'affaires de Floride Gregory Faull, et a qualifié M. McAfee de "personne d'intérêt". M. McAfee a ensuite fui le pays, disant qu'il craignait pour sa propre sécurité, mais a déclaré qu'il n'avait absolument aucun lien avec le meurtre.

Dernière mise à jour le 07/10/20

Continuer cette discussion sur le forum