Softbank, la baleine du Nasdaq qui a fait grimper les valeurs technologiques américaines

Softbank, la baleine du Nasdaq qui a fait grimper les valeurs technologiques américaines

SoftBank, géant japonais des investissements dans les nouvelles technologies, a fait beaucoup de bruits dernièrement en raison de ses “paris” massifs sur les valeurs technologiques américaines par le biais de produits dérivés, à savoir des call, options d’achat. Cette activité a été considérée comme l'un des éléments déclencheurs du récent sell-off des Techs, mais également du rallye de Wall Street qui a mené le Nasdaq et le S&P500 vers des records historiques.

SoftBank mise tout sur les valeurs technologiques américaines

SoftBank avait acquis une réputation pour ses paris de plusieurs milliards de dollars sur des start-ups fortement déficitaires telles que Uber, WeWork et DoorDash. Cependant, à la fin du mois de juin, SoftBank a révélé dans un dossier réglementaire avoir effectué un investissement de 4 milliards de dollars dans les Big Tech américaines. Le Financial Times et le Wall Street Journal ont rapporté plus tard que SoftBank a également fait un pari considérable sur le secteur technologique américain par le biais d’options d'achat. Un investissement de 4 milliards de dollars dans des call aurait permis à la softbank de s’exposer à hauteur de 50 milliards de dollars sur les entreprises technologiques américaines. Simultanément, SoftBank aurait vendu des options d'achat à des prix d'exercice (strike) plus élevés, ce qui lui aurait permis de bloquer ses bénéfices en cas de poursuite du rallye de Wall Street.

Cependant, la crise du coronavirus a mis Softbank en grande difficulté et l’a poussé à liquider une partie de son portefeuille. La vente de ses participations dans le groupe Alibaba, dans T-mobile US mais également dans les télécommunications au Japon, lui ont permis propulser ses cours à un plus haut de 20 ans mais également de déployer sa nouvelle stratégie sur le secteur technologique américain. Cette nouvelle stratégie sur les actions technologiques cotées en bourse aurait été déployée lors de ces derniers mois et orchestrée par Masayoshi Son, fondateur de Softbank et réputé pour avoir perdu près de 70 milliards de dollars lors de l’éclatement de la bulle internet, mais aussi pour son investissement de 20 millions de dollars dans Alibaba, qui vaut à présent 140 milliards de dollars.

Optimisme technologique ou engouement pour les opérations de hedging ?

Les achats massifs d'options par SoftBank ont gonflé les volumes de transactions sur le marché des options. L'augmentation des volumes de transactions sur les options technologiques américaines pourrait avoir induit les investisseurs en erreur en leur laissant penser que les indices de Wall Street poursuivraient leur rallye haussier. De plus, les vendeurs d'options d'achat vendues à la SoftBank ont dû couvrir leur exposition et la meilleure façon de le faire est d'acheter les actions sous-jacentes. Ce comportement de hedging a créé une demande supplémentaire d'actions américaines et les hausses subséquentes des cours des valeurs technologiques américaines ont gonflé davantage les prix des options d'achat.

La semaine dernière, le Nasdaq est passé sous la borne inférieure de son canal haussier et a amorcé une forte correction. L'indice technologique américain a tenté de se redresser depuis mais ne parvient pas à s’installer au-dessus des 11 400 pts. Si le Nasdaq franchit les 11 400 pts en cassant l’oblique baissière correspondant à la ligne de cou d’une probable épaule-tête-épaule inversée, la hausse pourrait se poursuivre jusqu’à 11 700 pts pour peut-être tenter de rallier l’objectif théorique de la figure chartiste à 14 000 pts. Un refus au niveau de la ligne de cou confirmerait la faiblesse du Nasdaq. Source : xStation5

Quelles sont les valeurs concernées ?

Parmi les sociétés sur lesquelles SoftBank a décidé de miser, on trouve de grands valeurs technologiques américaines telles que Tesla, Microsoft, Amazon ou Netflix. Pendant le rallye effréné des Tech américaines, les options d'achats sur Tesla, Google et Amazon étaient trois fois plus élevées que la moyenne observée sur la période 2017-2019 lorsque les put étaient, quant à eux, relativement stables. Ainsi, La valeur nominale globale des options d'achat négociées sur des actions individuelles a atteint un niveau record au cours des deux dernières semaines, s'élevant en moyenne à 335 milliards de dollars par jour selon Goldman Sachs.

La valeur nominale globale des options d'achat négociées sur des actions individuelles a atteint 335 milliards de dollars par jour. Source : Goldman Sachs; OptionMetrics; FT

Toutes ces actions se sont fortement repliées au cours des dernières sessions, ce qui pourrait laisser penser que certains acteurs du marché parient actuellement contre SoftBank. Concernant Tesla, des raisons propres à l'entreprise sont également à l'origine du repli, comme par exemple sa non-inclusion à l’indice S&P500, mais la forte chute du secteur technologique semble confirmer la part de responsabilité de Softbank en ayant agi davantage comme un fond spéculatif et en s'éloignant considérablement d’une optique d’investissement.

Retrouvez l’action SOFTBANK parmi un choix de plus de 1500 actions au comptant et 200 ETF directement depuis la plateforme d’investissement xStation 5 de XTB.

S'inscrire sur XTB


Réda Aboutika, Chef Analyste, XTB France

Dernière mise à jour le 15/09/20

Continuer cette discussion sur le forum