Qu’est-ce que l’investissement éthique ? Et pourquoi vous devriez vous y intéresser.

Qu’est-ce que l’investissement éthique ? Et pourquoi vous devriez vous y intéresser.

Un grand nombre d'opportunités d'investissement éthiques est apparu au cours de ces dernières années alors que les investisseurs cherchent des moyens d'utiliser leur argent de façon plus consciente et responsable.

Définition de l’investissement éthique

L'investissement éthique consiste à éviter les entreprises qui se livrent à des opérations contraires à l'éthique, comme par exemple le tabac, la défense / les armes, l'alcool, les jeux d'argent, les divertissements pour adultes. Les investissements éthiques gagnent en popularité en raison de l'augmentation de la conscience sociale et de la transparence. Il s’agit-là d’une réflexion que chaque investisseur devrait avoir, en se demandant par exemple : "Est-ce que je veux être associé à des entreprises qui prospèrent grâce au jeu / à la toxicomanie?"

L’idée est donc de se concentrer sur des investissements et sur des entreprises responsables aussi bien socialement qu’environnementalement en abordant les points suivants :

D’un point de vue de l’environnement, quels sont les efforts de cette entreprise pour limiter l’impact de ses activités sur la planète ? Dans le domaine social, l’entreprise a-t-elle un impact positif sur ses employés, ses fournisseurs, ses clients et son cercle social au sens large ? En termes de gouvernance, quelle politique est adoptée en termes de transparence, de contrôle interne, de diversité des employés et non-discrimination, etc...

Le principe de l’investissement éthique est donc d’encourager les pratiques éthiques en canalisant des fonds vers les entreprises qui prennent des engagements dans ce sens.

Fonctionnement des investissements éthiques

Une première solution est d’investir dans un fonds ISR (Investissement Socialement Responsable), c’est-à-dire investir dans un fonds d’action pour lequel la société de gestion s’engage à investir dans des entreprises pour leurs bonnes pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.

Il existe également les fonds d’exclusion qui sont plus répandus dans les pays anglo-saxons. Ils excluent, pour des raisons morales ou religieuses, certains secteurs comme l’armement, le jeu, le tabac…voire des activités considérées par leurs détenteurs comme dangereuses pour l’environnement : OGM, nucléaire.

Une troisième possibilité est l’engagement actionnarial ou activisme actionnarial. Cela consiste, pour les investisseurs, à exiger des entreprises une politique de responsabilité sociale plus forte, soit en les interpellant directement, soit par l’exercice des droits de vote en assemblées générales. Il suppose que des résolutions environnementales ou sociales figurent à l’ordre du jour des assemblées générales, ce qui est plus commun aux États-Unis qu’en Europe.

Bien cibler son investissement

L’investissement éthique étant de plus en plus demandé, il est important de bien se renseigner et d’éviter ainsi le phénomène de « green washing » qui existe aussi dans le domaine des marchés financiers. Il pourrait dans ce cas être utile de parler à un conseiller financier ou d’effectuer une recherche approfondie sur Internet. Il est également recommandé de faire preuve de prudence car de nombreux fonds promettent des taux de rendement accrocheurs, mais présentent un risque élevé et ne sont pas protégées par le système de compensation des services financiers.

Investissement éthique et profit

L’investissement éthique peut se heurter à plusieurs difficultés dans la pratique. La première est de savoir si les fonds ISR respectent bien leurs promesses éthiques dans le choix des entreprises. Or il n’est pas rare de retrouver dans le portefeuille d’entreprises de ces fonds des sociétés pétrolières, pharmaceutiques, des géants de l’agroalimentaires dont certaines pratiques peuvent sembler douteuses.

D’autre part, les investisseurs attendent bien sûr que leurs investissements soient rentables. Mais est-ce possible d’espérer investir dans des entreprises durables et vertueuses tout en exigeant les meilleures performances financières et économiques ?

Est-il possible d’investir sur le marché des actions, dans les plus grandes entreprises mondiales tout en attendant un respect des critères de développement durable ?

Dans l’esprit de beaucoup de traders, l'investissement socialement responsable est souvent associé à une rentabilité moindre que les produits classiques. Le raisonnement invoqué est qu’il est préférable de ne pas espérer de haut niveau de rendement financier. En effet, dans ces conditions, la rentabilité n’est pas financière, elle est éthique, environnementale, sociétale… Mais en réalité, les études scientifiques qui ont été menées sur le sujet de la rentabilité des investissements éthiques ont obtenu des résultats souvent contradictoires. Au final, rien ne semble indiquer que les fonds socialement responsables soient moins performants financièrement que les fonds traditionnels.

L’investissement éthique est un phénomène financier croissant qui pourrait s’inscrire dans la durée. Les grandes entreprises cotées, avec un contrôle de plus en plus important de la part du public, ne peuvent plus se dérober à leurs responsabilités. Les entreprises qui ont fait preuve de leadership dans ce domaine pourraient bénéficier de notes d'investissement plus élevées. Cependant, du point de vue des investisseurs, il est préférable de souscrire à un fonds « éthique » qui peut se diversifier dans plusieurs exploitations et régions, tout en vérifiant bien que les entreprises sélectionnées respectent les critères définissant un investissement éthique.

Dernière mise à jour le 03/06/20

Continuer cette discussion sur le forum