Débuter en bourse : Chronique d’un trader amateur

Débuter en bourse : Chronique d’un trader amateur

DANS LA FAMILLE TRADER, JE VOUDRAIS LE DEBUTANT ! BONNE PIOCHE ! 

Je me présente, je m’appelle Thomas. Je suis ce que l’on peut appeler un novice, un padawan ou encore un jeune loup du trading. En gros, je débarque dans cet univers qui, au premier abord, me semblait réservé aux initiés et aux professionnels de la finance. Du haut de mes 30 ans et de mon parcours de community manager, difficile de se lancer dans l’inconnu, et pourtant… 

Dans mes articles, je vous ferai part de mes découvertes, de mes réussites mais aussi de mes échecs. Nous aborderons ensemble mes dernières trouvailles et vous donnerai également mes sentiments sur cette nouvelle discipline qui j’en suis sûr nous réserve de belles réussites !  

POURQUOI JE ME SUIS MIS AU TRADING ? 

Vous l’aurez compris, à première vue, la finance et moi, ça fait au moins deux... Cependant, sans nous en rendre compte, nous sommes sans cesse sollicités par des actualités liées à la finance. Presse, radio, internet ou télévision, nous absorbons quotidiennement, une bonne dose d’actualité économique !  Un jour, mon oreille s’est particulièrement penchée sur l’une d’entre elle ; l’introduction en bourse de la Française des Jeux. 

Quelques jours plus tard, j’entends aux informations que plus de 800 000 investisseurs avaient d’ores et déjà acheté des titres de la société. « Déjà ! » me suis-je dis. Et pourquoi pas moi ? Pris d’un sentiment amer, c’est véritablement à ce moment là que ça a fait tilt ! Y a t-il réellement 800 000 traders professionnels en France ? Y a-t-il 800 000 personnes compétentes formées aux méthodes de trading ? La réponse est non ! 

PAR QUOI COMMENCER ?  

Par quoi commencer

Illustration: Par quoi commencer?

Me voilà donc avec cette envie soudaine de faire partie de ces quelques milliers de chanceux possédant une partie de notre patrimoine national. J’ai donc commencé mes recherches en ligne en tapant « acheter actions FDJ ». Résultat, une multitude de plateformes de trading proposant des solutions toutes plus performantes et sûres les unes que les autres. Première étape, faire un choix, prendre une décision, le trading a déjà commencé. 

J’ai pour ma part opté pour la plateforme etoro. Pourquoi ? Initialement par son positionnement accessible et rapide d’utilisation. J’avais également visionné quelques publicités sur Youtube avec le message «Avec etoro, votre banquier ne reçoit pas de frais de commission». J’en ai donc déduit que toutes les autres plateformes imposaient des frais commissionnements… Déduction rapide et sûrement fausse mais cela m’a suffit pour me positionner.  

Bref, après quelques vérifications légales (carte d’identité, estimation de revenu et profil d’acheteur) me voilà lancé dans le grand bain toujours avec la ferme intention d’acheter des actions FDJ. 

MON PREMIER TRADE

Cette fois-çi, nous y sommes. La main tremblante, le cœur palpitant et le sentiment de toucher au but, je décide enfin d’investir dans mes premières actions.

Mon premier trade

Illustration: Mon premier trade

Voici ce à quoi vous serrez confrontés lors de vos différents investissements sur etoro. Je n’ai pas la prétention de tout connaître mais voici ce que j’ai compris. 12

En haut à gauche se trouve le prix en euro de l’action. Ici 23.35€. Je l’avais pour ma part acquis pour 21.95€. Première victoire elle a augmenté ! Ne nous égarons pas… A droite du prix de l’action se trouve son évolution, exprimée en point et en pourcentage (+0.38 / 1.65%). Tout à droite se trouve un menu déroulant permettant d’investir immédiatement ou de placer un ordre. Placer un ordre permet de se positionner au prix à partir duquel vous souhaitez acheter une action ou d’investir directement à l’ouverture du marché. L’achat d’un ordre est utilisé si vous pensez que le titre va baisser. Vous indiquerez par exemple acheter une action si cette dernière passe sous la barre des 23.20€.  

Le montant est la somme en € que vous souhaitez investir sur cette action. Vous pouvez l’exprimer en € ou en unité. Par exemple si vous souhaitez acheter 2 actions FDJ cela revient à investir 23.35€x2 soit 46.70€. 

En bas à gauche, le STOP LOSS vous indique à partir de quel niveau vous considérez qu’il est temps de vous séparer de l’action afin de ne pas trop vous ruiner. Ici, si mon investissement de départ perd 25€, l’action sera automatiquement vendue. A l’inverse le TAKE PROFIT indique à partir de quel niveau ou montant vous souhaitez vendre votre action et réaliser vos premiers bénéfices. Dans les deux cas, il est possible de modifier et/ou de supprimer ces deux indicateurs. 

Enfin, l’effet de levier. En langage d’initié, il désigne l’utilisation de l’endettement pour augmenter la capacité d’investissement et l’impact de cette utilisation sur la rentabilité des capitaux propres investis… Pour faire simple, l’effet de levier permet de multiplier votre exposition sur un marché financier en n'immobilisant qu'une partie de votre capital, l’autre étant directement prêtée par votre plateforme de trading. Cela peut s’avérer très positif mais aussi extrêmement négatif en cas de chute brutale de l’action. Nous reviendrons cette notion lors d’un prochain article, le temps d’y voir un peu plus clair également de mon côté ! Quoi qu’il en soit, pour un premier trade, un effet levier de 1 m’a semblé raisonnable et peu risqué pour commencer. 

ET MAINTENANT ? 

Me voilà maintenant officiellement actionnaire de la Française des Jeux ! Il n’y a plus qu’à attendre le bon moment pour vendre l’action. Ainsi vous pouvez opter pour deux stratégies distinctes. Faire du scalping, c’est-à-dire vendre l’action rapidement une fois cette dernière en hausse afin de réaliser des bénéfices rapidement ou bien attendre sur du plus long terme afin de récolter encore plus de bénéfices. J’ai pour ma part retenu la seconde 12. 

Vous l’aurez compris, le trading est à la portée de tous et de toutes les bourses. Vos risques sont limités à votre apport initial et la fonction Stop Loss agit comme un véritable pare-feu vous protégeant de toute faillite éventuelle. Enfin, la plupart des plateformes propose également un portefeuille virtuel qui vous permettra d’investir pour de faux dans des actions et de vous familiariser avec cette nouvelle discipline. Si j’y suis arrivé, vous pouvez le faire ! Suite au prochain numéro… 

Dernière mise à jour le 11/12/19

Continuer cette discussion sur le forum