Facebook pourrait bientôt proposer son propre token aux utilisateurs de WhatsApp

Facebook pourrait bientôt proposer son propre token aux utilisateurs de WhatsApp

Facebook pourrait être, encore une fois, un précurseur, et mettre en place sa propre Stablecoin à travers WhatsApp, et cela au cours du premier semestre 2019. Depuis plusieurs mois, des rumeurs circulent sur le développement d'une monnaie numérique basée sur la cryptographie de Facebook.

Facebook serait ainsi la première grande plateforme numérique à ajouter ou à mettre en place une monnaie numérique basée sur la cryptographie. Selon les médias américains, particulièrement le New York Times, la mise en place est prévue au cours du premier semestre 2019 et ne serait disponible pour l'instant que sur WhatsApp.

Stratégiquement, Facebook a poursuivi ses objectifs commerciaux liés à la blockchain l'année dernière, en nommant notamment David Marcus, son ancien vice-président chargé des produits de messagerie, à la tête d'un nouveau département Blockchain. Marcus était également membre du conseil d'administration du crypto exchange Coinbase et ancien président de PayPal. Par ailleurs, Facebook a également racheté récemment une entreprise liée à la Blockchain.

Selon des sources confidentielles, Mark Zuckerberg aurait plus de 50 ingénieurs travaillant sur ce token dans le cadre de mesures de confidentialité strictes. Ce token serait indexé sur un panier de devises étrangères et soutenu par des fonds détenus sur des comptes bancaires appartenant à Facebook, peut-on lire dans l’article du NY Times paru sur le sujet. Selon les rumeurs, ce stablecoin permettrait aux utilisateurs de l’application de messagerie WhatsApp de Facebook d’y faire des transferts d’argent, et se concentrerait tout d’abord sur un marché très spécifique, celui des expatriés indiens qui renvoient des fonds dans leur pays d’origine. En effet, l’entreprise compte dans ce pays plus de 200 millions d'utilisateurs (et plus d’1 milliard et demi dans le monde entier).

Il ne s’agit pas en soi d’une crypto-monnaie puisque les cryptomonnaies a proprement parlé sont décentralisées, autonomes, contrôlables et open source. Ce que Facebook lancera est un jeton sous la technologie DLT avec une blockchain privée. De ce fait, la valeur pourrait en être fixée, ne respectant pas ainsi les propriétés d'une crypto-monnaie.

«  En parallèle de cela, Mark Zuckerberg s’est déclaré “potentiellement intéressé” à utiliser la technologie blockchain en tant qu'outil d'authentification sur Facebook. Lors d'une conversation publique avec un professeur de droit de Harvard, il a mentionné que l’authentification des applications tierces est “une utilisation de la blockchain qui pourrait potentiellement m'intéresser”, ajoutant que cela pourrait remplacer Facebook Connect par “quelque chose qui est entièrement distribué”. Cependant, il a également admis : “Je n’ai pas encore trouvé un moyen pour que cela fonctionne [encore]"».

Facebook n’est pas la seule entreprise à s’intéresser ainsi de près à des monnaies numériques, d’autres applications de messagerie comme Telegram et Signal travailleraient également sur ces sujets. Les monnaies virtuelles intéressent de plus en plus les grandes entreprises mondiales, comme une véritable alternative par rapport aux devises traditionnelles.

Dernière mise à jour le 08/03/19

Continuer cette discussion sur le forum