CAC 40 : les deux lanternes rouges de l’indice français

CAC 40 : les deux lanternes rouges de l’indice français

Pour cette dernière séance boursière 2018, nous vous proposons l’étude des 2 valeurs françaises qui ont cédé le plus de terrain (lanterne rouge du CAC 40) depuis le 1er janvier 2018.

 

Valeo : l’équipement automobile en pleine crise

 

Résultats de l’année 2017 en deçà des attentes du marché : le 23 février 2018 fut une séance noire pour l’équipementier automobile Le titre a perdu 11,74 % sur à la publication de ses résultats pour l’année 2017 en dessous des attentes du marché et avec des perspectives pour l’année 2018 peu encourageantes.

Ralentissement de la croissance sur le premier trimestre 2018 : Valéo a fait état d’un ralentissement de sa croissance sur le premier trimestre de l’année 2018, le groupe a notamment été impacté par la hausse de l’euro et la contraction de la production automobile aux Etats-Unis et en Chine. L’équipement automobile a reculé de plus de 4,40 % suite à cette publication.

Des résultats pour le deuxième trimestre 2018 pas si « solides » : en pleine tourmente boursière, Valéo a souhaité rassurer ses investisseurs en publiant un communiqué légèrement différent des résultats du groupe : « Des résultats solides en ligne avec les objectifs ». Les opérateurs ne se sont pas laissé berner. Cependant, selon UBS « Valéo a sous-performé la production automobile mondiale au 2ème trimestre d’u point de pourcentage », et même une sous-performance de dix points en Chine. Le titre a cédé plus de 4,60 % suite à la publication de ses résultats lors de la séance du 26 juillet.

Recul des ventes automobiles en Chine : Le 3 octobre 2018 c’est par la voix de son directeur général que Valéo a exprimé ses inquiétudes concernant le marché automobile chinois : « Le marché automobile chinois est impacté par la conjoncture, les prochains mois risquent d’être difficiles ». La Chine représente un client important pour Valéo : environ 30 % des 14 milliards d’euros de commandes au premier semestre. Le titre a perdu plus de 6,75 % suite à cette annonce.

Nouvel avertissement sur résultats pour le troisième trimestre 2018 : Le 25 octobre 2018, Valéo a abaissé pour la deuxième fois ses prévisions pour l’année en cours avec un très net ralentissement de sa croissance au troisième trimestre. Au lendemain de ce « profit warning » le titre s’est effondré de plus de 22 %.

La Chine abaisse ses droits de douanes sur le secteur automobile : Une fois de plus c’est un tweet de Donald Trump qui a animé le secteur automobile. Le Président des Etats-Unis avait annoncé que son pays et la Chine s’étaient engagés à ne pas imposer de nouveaux droits de douanes. Toujours dans le même message, le locataire de la Maison-Blanche affirmait que la Chine allait « abaisser » puis « supprimer » ses droits de douanes sur les importations de voitures exportés depuis les Etats-Unis. Le titre Valéo à l’image de l’ensemble du secteur automobile a largement profité de cette annonce. Le titre a gagné plus de 8,50 % suite à ce tweet.

Valéo s’effondre sur l’année 2018 : Depuis le 1er janvier 2018 et suites aux nombreux problèmes rencontrés par l’équipement automobile, le titre cède plus de 60,50 %. Véritable lanterne rouge du CAC 40, le titre qui valait 63,45 € le 2 janvier 2018, ne vaut plus que 25,48 € le 31 décembre 2018 à la clôture.

 

Atos : les quatre raisons de la dégringolade

 

Les résultats du quatrième trimestre 2017 mal accueillis : Bien qu’ayant connu un beau parcours boursier en 2017 (+ 21%), le titre Atos a fortement corrigé le 21 février 2018 lors de la publication des résultats financiers de l’année 2017. Les résultats du quatrième trimestre de l’année 2017 ont été jugés décevants car en deçà des attentes du marché. La sanction a été immédiate pour le titre qui a perdu plus de 5,45 % suite à l’annonce des résultats.

Nouvelles sanctions des investisseurs suite aux résultats du premier semestre 2018 : Une nouvelle fois les investisseurs ont sanctionnés le titre Atos suite à des résultats jugés « mitigés » voir des résultats « décevants » avec des difficultés persistantes sur le marché nord-américain. L’annonce du rachat de l’américain Syntel (spécialisé dans le traitement des données) a été totalement éclipsée. Le titre a décroché de plus de 7,10 %.

Crédit suisse dégrade, le titre s’effondre : La note d’analyse de la banque pointe des « arrangements financiers » ayant conduit à une génération de trésorerie en hausse pour le groupe Atos. Crédit suisse est passé à la vente sur le titre, l’objectif de cours a été abaissé de 32 % à 80 €. Bien que le groupe Atos a réfuté avoir gonflé « artificiellement » ses flux de trésorerie, le titre a plongé de plus de 10 %.

Révisions à la baisse des objectifs 2018 : Le titre s’est effondré suite à l’annonce par la société d’une réduction de sa croissance organique (à 1 % contre 2-3 % précédemment anticipé). Le communiqué du président du groupe (Thierry Breton) n’a pas rassuré les investisseurs : « Tenant compte de ces éléments dans un environnement économique que j’anticipe incertain et difficile, je souhaite être prudent ». Pour l’année 2019, le groupe revoit légèrement ses objectifs à la baisse. Le titre a chuté de plus de 22,60 %.

Belle dégringolade du titre Atos sur l’année 2018 : Depuis le 2 janvier 2018 et suites aux nombreux problèmes rencontrés par l’entreprise de services du numérique Atos, le titre cède plus de 41,79 %. Deuxième lanterne rouge de l’indice français, le titre qui s’échangeait à 121,75 € en ce début d’année, ne côte plus qu’à 71,22 € à la clôture au 31 décembre 2018.

Analyste marchés XTB France

S'inscrire sur XTB


Les CFD et Options sont des instruments financiers dérivés à effet de levier présentant des risques extrêmement élevés. Ils nécessitent un bon niveau de connaissance et d’expérience en matière financière et s’adressent à une clientèle avertie du risque inhérent. Les CFD et Options proposés par XTB sont des instruments financiers négociés de gré à gré, directement avec XTB. Avec la protection contre le solde négatif, le risque de pertes est limité au capital déposé. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi.

X-Trade Brokers DM S.A. fournit uniquement un service d’exécution d’ordre. L’ensemble des informations, analyses et formations dispensés sont fournis à titre indicatif et ne doivent pas être interprétés comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. X-Trade Brokers ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD ou options, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.
X-Trade Brokers DM S.A. (France) étant autorisé à exercer son activité sur le seul territoire français, les informations relatives à la commercialisation de contrats financiers négociés de gré à gré figurant sur ce site ne s'adressent pas aux résidents de la Belgique et ne sont pas destinées à être diffusées auprès de personnes se trouvant dans un pays ou une juridiction où la diffusion de telles informations serait contraire à la loi ou à la règlementation locale.

Dernière mise à jour le 23/01/19

Continuer cette discussion sur le forum