Que dois-je faire en cas de litige avec mon courtier ?

Que dois-je faire en cas de litige avec mon courtier ?

Un courtier est un intermédiaire qui fournit des prix et permet un accès aux marchés. Un trader particulier passe des ordres à son courtier, trade nécessairement à travers lui. En outre, le trader place son capital chez un courtier afin de pouvoir passer ses transactions. Dès lors, on comprend bien l’importance de traiter avec un broker sérieux, régulé, qui ne va pas partir en courant avec l’argent récolté.

Malgré l’attention que l’on peut porter à la sélection de son courtier, il peut arriver d’avoir quelques problèmes avec ce dernier. En fait, cela arrive assez fréquemment, à des degrés différents selon les situations et les courtiers.

Des litiges variés

Les objets de litiges peuvent être multiples, mais ils concernent majoritairement le capital du client. Tout d’abord, il n’est pas rare d’avoir quelques difficultés à retirer son argent. Le procédé initial d’apport des fonds, en revanche, se passe toujours sans encombre ! Dans le cas du retrait, plusieurs conditions doivent être remplies pour pouvoir l’effectuer, conditions dont on se soucient rarement lors de l’ouverture du compte et qui figurent généralement dans les détails du contrat. Il n’est pas rare d’avoir de mauvaises surprises et l’on peut aussi douter de l’honnêteté de certains courtiers qui n’hésitent pas à rendre les retraits compliqués, voire impossible…

La mauvaise exécution d’un ordre (stop-loss par exemple) est également source de nombreuses discussions entre traders et courtiers. En effet, lors de forts mouvements de marchés ou lors des ouvertures de marché, les prix peuvent fluctuer fortement en créant des « gaps », des sauts de prix violents. Dans ces conditions de forte volatilité on peut donc être exécutés à des niveaux qui nous sont défavorables. La faute à qui ? Le courtier ou le marché ? Ces cas sont plus sensibles mais on est en droit de demander des explications à son broker.

Par ailleurs, la notion de marge est délicate. En effet, en théorie, le courtier se doit de couper les positions perdantes et ne pas laisser le compte du client passer en territoire négatif. En d’autres termes, une fois que la totalité de la marge est consommée, et que les pertes équivalent justement au montant de la marge, toutes les positions devraient être fermées. Il arrive ainsi que des trades ne soient pas clôturés à temps et le client se retrouve avec un compte « négatif ». Dès lors, il peut arriver que le courtier demande le remboursement au client. Bien sûr, l’entité en tort est le courtier. Son travail, au mieux, est de faire des « appels de marge » au client afin que celui-ci verse de l’argent et que le compte de trading ait suffisamment de marge pour les trades en cours.

Que faire en cas de litige ?

Lorsque le dialogue entre le client et le courtier ne suffit pas, on peut vite se retrouver dans des situations inextricables. Cela arrive rarement pour les courtiers régulés par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) en France, mais on ne sait jamais.

En l’occurrence, ces situations préjudiciables aux traders se retrouvent fréquemment avec des courtiers non régulés ou situés dans des juridictions comme Chypre. Pour autant, ne faisons pas de généralité, certains courtiers chypriotes sont honorables !

Dans tous les cas, l’autorité compétente du pays dans lequel le courtier est régulé ou situé sera l’interlocuteur privilégié pour tout litige. Ainsi on pourra signaler tout comportement frauduleux de courtiers malhonnêtes auprès de ces organismes.

Voilà par exemple des sites à consulter pour les réclamations de courtiers sur l’île de Chypre :
https://www.cysec.gov.cy/en-GB/complaints/non-regulated/
https://www.cysec.gov.cy/en-GB/complaints/how-to-complain/

Cependant, il ne faut pas trop espérer récupérer des sommes à l’aide de ces autorités. Un courtier peut facilement disparaître pour réapparaître sous un autre nom…

Un autre moyen de recouvrir une partie ou la totalité des sommes en jeu est de faire appel à une société intermédiaire. Elles pourront travailler avec des juristes ou avocats et quelques fois donner de bons résultats.

La présence de ce type de sociétés n’a rien de rassurant : elles montrent justement que ces pratiques d’escroquerie sont nombreuses que de ne nombreux clients se font avoir !

Quelques recommandations

Il n’y a malheureusement pas d’assurance totale de ne jamais avoir de litiges avec son courtier. Un conseil est de traiter avec plusieurs courtiers, ne pas mettre tout son capital chez un seul broker. Il faut aussi bien vérifier le lieu de régulation du courtier, et s’assurer que les autorisations sont accordées par des organismes compétents. Aussi, on peut recommander d’essayer de retirer une partie de son capital assez rapidement, simplement pour tester les procédures et vérifier la simplicité, ou non, d’effectuer de type d’opération.

Dernière mise à jour le 04/07/18

Continuer cette discussion sur le forum