Qu'est-ce que sont les ICOs (Initial Coin Offering) ?

ICO investissement

Illustration: ICO investissement

Le terme ICOs appartient au monde de la blockchain et des crypto monnaies. Une ICO, est une "initial coin offering", soit l’équivalent d’une levée de fonds en crypto-monnaie.

Fonctionnement des ICOs

Avec l'ICO, les jeunes entrepreneurs n'ont plus à attendre des mois avant de pouvoir obtenir le "go" d'un fonds d'investissement. Avec le système des ICOs, une entreprise émet des tokens (ou jetons) sur une plateforme dédiée. Les tokens qui sont émis vont permettre au détenteur de recevoir une partie des bénéfices générés par l'entreprise, comme un dividende avec une action.

Dans la pratique, lorsqu’un projet est déposé sur la plateforme, l'entreprise en fait la promotion auprès de la communauté. Les investisseurs qui sont intéressés envoient de la crypto-monnaie, principalement des ethers ou des bitcoins, en échange des tokens. Les secteurs qui ont le plus collecté par le biais des ICO en 2017 sont notamment les infrastructures et réseaux informatiques, le trading et l'investissement, la finance, le stockage de données, les paiements, la santé et enfin les jeux.

Le succès des ICOs

C’est un phénomène qui a pris rapidement un essor très important. Ainsi, depuis le début de l'année, les entrepreneurs de la blockchain ont levé 327 millions de dollars via des ICO, contre 295 millions de dollars auprès des VC (venture companies), selon une étude de Coindesk.

Et pour les observateurs, ce n'est que le début.

"Cette pratique est en train de se développer. Environ une ou deux ICO sont organisées par semaine dans le monde. Et les montants deviennent très importants"

observe Simon Polrot, avocat et fondateur du site Ethereum France

En termes de chiffres, l'indice « CCI 30 » qui regroupe les principales devises cryptographiques (Bitcoin, Bitcoin cash, Ether…) et tokens (Steem, Augur, TenX...) a vu sa valeur multipliée par plus de 10 cette année. Depuis 2016, cet indice a été multiplié par 30, et l'engouement reste encore très fort. Les tokens pèsent pour 7,5 milliards de dollars, soit près de 5 % du marché des crypto-monnaies, qui reste dominé par le bitcoin (56 % du total).

Un marché accessible à tous

Les fonds pour les ICOs sont levés sur Internet, donc tout le monde peut y participer.

A l’ouverture de l’ICO, tous peuvent investir en même temps. Plus la communication autour de l’ICO est efficace, plus le montant recherché est atteint rapidement. La durée et le montant de la levée de fonds sont décidés avant le lancement et ne peuvent pas être modifiés en cours de route. Lorsque le montant est atteint, les paiements suivants sont automatiquement refusés.

Néanmoins, il est toujours possible d'acheter des tokens après la levée de fonds. En effet, des tokens peuvent atterrir sur des places de marché très rapidement après la levée de fonds. Certains investisseurs vont les revendre bien plus cher qu'ils ne les ont achetés, en adoptant une stratégie purement spéculative. Mais certains investisseurs veulent aussi participer au développement de projets qu’ils pensent révolutionnaires.

Une volatilité qui intéresse les investisseurs

Sur le réseau Ethereum, le « Token Report » estimait cet été à près de 40.000 les investisseurs actifs sur les jetons. La volatilité de ces produits a attiré les investisseurs. Ces derniers achètent des Ethers ou des Bitcoins afin d’obtenir les jetons que les sociétés émettent lors de leurs ICOs, ce qui profite aux deux monnaies leaders.

Les précautions à prendre avec les ICOS

Mais bien sûr, l'ICO n'a pas que des avantages. Il n'existe en effet pas de garantie pour les investisseurs : il est très difficile de vérifier la pertinence et la qualité d'un projet qui n'existe pas encore. De plus, contrairement à une bourse classique, aucun organe de contrôle ne s’occupe de la régulation du marché.

Autre point faible important, la volatilité des cours des crypto-monnaies. Elle est liée à une forte spéculation qui peut faire monter ou baisser leurs cours très rapidement. Par exemple, entre janvier et octobre 2017, la valeur du bitcoin a été multipliée par plus de 5 pour franchir la barre des 6 000 dollars. Mais parfois, les cours du bitcoin et de l'ether connaissent des krachs. Récemment, en septembre 2017, les crypto-monnaies ont ainsi perdu 20% de leur valeur en une seule journée.  Il en est de même pour une ICO, qui peut donc perdre beaucoup de valeur en quelques secondes. En France, le statut d'une ICO n’est pas défini par la loi. Il ne peut pas relever du droit financier car c'est un échange, et non une vente, de tokens contre des crypto-monnaies, qui ne sont elles-mêmes pas reconnues juridiquement comme des monnaies. Pour l'instant, les levées de fonds sont principalement organisées depuis des fondations en Suisse et l'autorité financière suisse accompagne ces projets et s’assure qu'ils respectent la réglementation. 

Comparer les courtiers en Crypto-Monnaie

Dernière mise à jour le 07/11/17

Continuer cette discussion sur le forum