Comment investir son argent à 50 ans ?

Admin04/11/22 (mise à jour il y a 1 semaine, 4 jours)argent, investir, portefeuille, bourse

Comment investir son argent à 50 ans ?
Comment investir son argent à 50 ans ?

Commentaires

« Le temps c’est de l’argent », voilà un dicton bien connu de tous. D’un point de vue de l’investissement, plus on a de temps devant soi, plus l’argent peut fructifier. Il est donc logique que selon notre âge, la typologie d’investissements change. On n’investit pas de la même façon à 20 ans, 40 ans et à 50 ans. Dans ce dernier cas, la retraite approche, et de manière générale, on prendra moins de risque avec son argent.

Gérer son allocation

Si dans sa jeunesse on peut se permettre d’être investi 100 % en actions, on préférera avoir un portefeuille plus équilibré à 50 ans. Un exemple de répartition pourrait alors être de 50 % à 60 % en actions, et 40 % à 50 % en obligations.

Puisque vous vous rapprochez de l'âge de la retraite, ce n'est pas le moment de perdre le cap. Si vous avez passé vos jeunes années à investir dans les dernières actions en vogue, vous devez être plus prudent à mesure que vous vous rapprochez du besoin réel de votre épargne-retraite.

Transférer certains de vos investissements vers des fonds plus stables et à faible revenu comme les obligations et les marchés monétaires peut être un bon choix si vous ne voulez pas risquer de mettre en péril tout votre capital. C'est aussi le moment de prendre note de ce que vous avez et de commencer à réfléchir au moment opportun pour prendre votre retraite.

Continuer à acheter des actions

Cela étant dit, et même si à mesure que vous vous rapprochez de la retraite, vous devriez commencer à vous éloigner des actions et commencer à privilégier les investissements conservateurs, comme les obligations, ce n’est pas toujours la meilleure solution. En réalité, il n'y a aucune raison de se détourner complètement des actions pendant la cinquantaine, surtout si vous n'avez pas l'intention de prendre votre retraite avant 65 ans ou au-delà.

Bien au contraire : pendant la cinquantaine, les actions devraient encore représenter environ 50 à 60 % de votre portefeuille financier total, voire un peu plus si vous avez plus d'appétit pour le risque.

Cela dit, n'achetez pas d'actions dans la cinquantaine que vous ne prévoyez pas de conserver dans la soixantaine ou plus tard. Regardez plutôt les actions de qualité qui offrent leur part de valeur à long terme. Les actions à dividendes sont également un bon pari et vous procureront de l'argent que vous pourrez continuer à réinvestir pour faire fructifier votre épargne.

Quel courtier en bourse faut-il choisir ?

Retrouvez ci-dessous notre sélection des meilleurs courtiers:

Bien diversifier son portefeuille

Bien diversifier son portefeuille
Bien diversifier son portefeuille

Un portefeuille bien diversifié est essentiel à tout âge, mais plus vous vieillissez, plus il devient important. Si le marché boursier subit une chute importante peu de temps avant que vous ne preniez votre retraite, une combinaison plus diversifiée de placements pourrait aider à minimiser les pertes que vous pourriez être obligé de subir.

Non seulement vous devriez viser une combinaison d'actions et d'obligations de différents secteurs du marché, mais vous devriez également envisager des fonds indiciels à faible coût, qui vous permettent effectivement d'acquérir un ensemble d'actions ou d'obligations avec un seul investissement.

Aussi, il n’y a pas que les actions ou les obligations. Il ne faut pas oublier les autres classes d’actifs comme l’immobilier et les marchés privés comme le private equity, même si ceux-ci sont peu liquides et demandent un horizon de temps plus long.

Définir ses objectifs

La première chose à considérer concerne vos priorités. Si vous avez en tête un échéancier supérieur à cinq ans, vous allez probablement vous concentrer davantage sur l'augmentation de la taille de votre capital.

Si vous approchez de 55 ans, vous commencez peut-être à songer à ralentir un peu votre carrière et à profiter des fruits de votre travail. Cela signifie que vous devriez probablement penser davantage à générer un revenu à partir de votre portefeuille, mais avec une certaine croissance du capital également.

Même lorsque vous êtes entre le milieu et la fin de la cinquantaine, vous devriez penser aux 20 prochaines années et plus. Cela signifie que vous chercherez probablement à générer un revenu de vos investissements pendant de nombreuses années à venir.

Rééquilibrer son portefeuille

En règle générale, à mesure que vous vieillissez, votre portefeuille d'investissement devrait progressivement passer d'une concentration sur les investissements de « croissance » à des investissements de « revenu ». Bien sûr, cela dépend de votre propre situation, et si vous avez 59 ans et avez l'intention de continuer à travailler pendant une autre décennie, certains investissements de croissance vous conviendront toujours.

Alors que la croissance et les revenus sont généralement différenciés entre l'achat d'actions et d'obligations, c'est un peu plus varié que cela. De nombreux fonds investis en actions sont en fait principalement chargés de fournir un revenu, tandis que certains fonds obligataires sont conçus pour créer une croissance de la valeur des actifs.

Il est important de comprendre le but des fonds dans lesquels vous investissez, la croissance ou le revenu. Que vous le fassiez par le biais d'actions ou d'obligations, ou très probablement d'un mélange des deux, dépendra de votre appétit pour le risque et du temps dont vous disposez pour récupérer de la valeur si les marchés chutent.

À mesure que vous vous rapprochez de la retraite – ou du moins que vous souhaitez compter davantage sur vos placements pour un revenu – l'équilibre de votre portefeuille devrait se déplacer vers des placements qui offrent un revenu plutôt qu'une croissance du capital. Les fonds axés sur le revenu donneront généralement la priorité au revenu et à la préservation du capital, mais certains offrent également une croissance modeste du capital.

Lorsque vous envisagez ces types de fonds, recherchez le « rendement », qui est le revenu typique qu'il verse sur une base annuelle, trimestrielle ou mensuelle. Les fonds à rendement plus élevé rapporteront un revenu plus élevé, mais sachez qu'ils seront également investis dans des actifs plus risqués.

Appétit au risque

Appétit au risque
L’appétit au risque

Une fois que vous avez décidé de vous concentrer sur la croissance ou sur les revenus, vous devrez décider quel est votre appétit pour le risque. Contrairement à un jeune investisseur, vous avez moins de temps pour que votre investissement se développe, vous devriez donc probablement être un peu plus prudent.

Un investisseur de 25 ans pourrait se concentrer uniquement sur les actions car celles-ci offrent les meilleures perspectives de croissance à long terme. Mais un investisseur plus âgé devrait également avoir un mélange d'autres types d'actifs – considérez cela comme une sorte de police d'assurance en cas de baisse des marchés.

Généralement, les obligations sont la meilleure alternative aux actions et contribueront à minimiser l'impact d'un repli du marché sur votre portefeuille. Les obligations ne sont pas une part dans une entreprise, mais une dette à rembourser, avec intérêt. La valeur de ces obligations changera au fil du temps afin que vous puissiez également développer votre portefeuille de cette façon, quoique plus modestement. Les obligations ont également l'avantage de rapporter plus que les actions dans la plupart des circonstances. Les rendements obligataires ne disparaissent pas non plus comme le font parfois les paiements de dividendes des entreprises.

Un autre type d'assurance dans un portefeuille repose sur les métaux précieux tels que l'or, ou l'argent. Les deux ne réagissent essentiellement pas aux changements de la conjoncture économique de la même manière que les actions et constituent donc une excellente alternative.

Quel courtier CFD faut-il choisir ?

Retrouvez ci-dessous notre sélection des meilleurs courtiers:

Gestion active ou passive

Une fois que vous avez une idée du type de fonds que vous voulez, vous devrez déterminer plus précisément lequel détenir.

Un mélange de fonds gérés passivement et activement est un bon point de départ. Les fonds gérés passivement sont généralement moins chers en termes de frais de gestion, mais n'offrent pas autant de flexibilité qu'un fonds géré activement.

Lorsqu'il s'agit de croissance du capital avec moins d'inconvénients possibles, les fonds de croissance mondiale sont une bonne option, tout comme les fonds sur des marchés matures comme les États-Unis ou l'Europe. Une autre bonne option pour quelqu'un qui veut un mélange d'actions et d'obligations sont les fonds qui le font automatiquement pour vous. On parle alors de fonds mixtes ou patrimoniaux.

Dernière mise à jour le 28/11/22

Articles que vous pourriez aimer