Crise énergétique en Europe, où en est-on ?

Bénédicte Augé22/07/22 (mise à jour il y a 4 mois, 2 semaines)gaz, pétrole, russie, nord stream, putin, europe

Crise énergétique en Europe, où en est-on ?
Crise énergétique en Europe, où en est-on ?

Commentaires

L'Europe est actuellement confrontée à une crise énergétique sans précédent. Le temps joue contre le Vieux Continent qui doit conclure de nouveaux accords énergétiques afin de remplir les stocks de gaz avant l’hiver. La guerre en Ukraine suite à l’invasion de la Russie a bien sûr été la principale cause de l’état critique de la situation énergétique. La Russie, en représailles aux sanctions imposées, a coupé l'approvisionnement en gaz de nombreux membres de l'Union Européenne et réduit progressivement les flux de gaz vers d'autres pays. Le fait que l’Europe a historiquement été très dépendante du gaz russe fait craindre une période hivernale difficile qui pourrait se traduire par une hausse de la facture de gaz pour les consommateurs. Où en est-on de la crise énergétique en Europe ? Doit-on craindre une prochaine pénurie de gaz ?

Vers une pénurie de gaz en hiver ?

Auparavant légèrement évoquée, la crise énergétique pour l’hiver à venir se retrouve dans les discussions de nombreux dirigeants européens. Les importations de gaz russe vers l’Union européenne ont nettement chuté passant de 40% en 2021 à 20% au premier semestre de cette année. Le transfert vers l'Allemagne a été réduit de 60 %, et de nombreux autres clients importants, tels que l'Italie, la France, l'Autriche et la République tchèque, ont grandement réduit leurs importations en Russie. L’Europe essaie toutefois de remplacer ce manque, généré par l’arrêt des importations russes, du côté de la Norvège qui dispose d’importantes réserves de gaz naturel liquéfié (GNL) et pourrait se tourner du côté de l’Afrique du Nord. Actuellement les stocks de gaz en Europe sont remplis aux deux tiers environ, ce qui éloigne les craintes d’une pénurie massive de gaz en Europe. Il reste cependant l’option des centrales électriques au charbon qui montre néanmoins l’inconvénient de disposer d’une capacité énergétique limitée surtout sans augmentation significative de la demande de permis d’émission de CO2. Actuellement, les pouvoirs publics mettent déjà en place des solutions pour faire face à l’hiver problématique à venir. Le gouvernement allemand a déjà recommandé que la température dans les lieux publics en hiver soit fixée à 20 degrés. On estime que l’Europe sera en mesure de remplacer la moitié de l’offre de gaz russe ce qui aura donc un impact sur les factures de gaz des consommateurs et sur l’offre disponible si les températures sont basses. Tout dépendra donc des températures et du fait que la Russie décidera ou non de reprendre les transferts de gaz vers l’Allemagne.

Les stocks de gaz en Europe semblent plutôt bons compte tenu de la période actuelle de l'année. Les entrepôts sont remplis aux deux tiers, en ligne avec la moyenne sur cinq ans. Source : Bloomberg
Les stocks de gaz en Europe semblent plutôt bons compte tenu de la période actuelle de l'année. Les entrepôts sont remplis aux deux tiers, en ligne avec la moyenne sur cinq ans. Source : Bloomberg

Découvrez la plateforme d’investissement xStation. Avec le courtier XTB, achetez vos actions avec 0% de commissions.

Nord Stream I soulagera-t-il le marché du gaz naturel ?

Les prix du gaz naturel en Europe ont récemment chuté après que la Russie a redémarré les expéditions via le gazoduc Nord Stream, son lien le plus important vers l'Europe, après 10 jours de maintenance. Cette reprise apaise les craintes relatives au fait que la Russie arrête les expéditions et que les travaux de maintenance ne s’éternisent. En effet, le président russe Vladimir Poutine avait averti que Nord Stream pourrait revenir de la maintenance à des taux inférieurs à moins qu'une querelle sur un équipement clé ne soit résolue. L'une des turbines du pipeline s'est effectivement retrouvée bloquée au Canada par les sanctions occidentales contre la Russie pour son invasion de l'Ukraine, mais a depuis pu être libérée et devrait bientôt être acheminée jusqu’au gazoduc. Poutine a toutefois déclaré que les retards dans la réception de la turbine pourraient entraîner une réduction des volumes à seulement 20% de la capacité d'ici la fin de ce mois, alors qu’une autre partie du pipeline doit être entretenue. Les perspectives à plus court terme sont peu reluisantes car la reprise des flux de gaz via Nord Stream I en milieu de semaine ne permet d’obtenir des flux qu’à hauteur de 40% de la capacité du gazoduc ce qui est insuffisant pour combler le manque à venir.

Point technique

Les prix du gaz naturel ont légèrement baissé au contact de la résistance à 7,883 suite à l’annonce de la reprise du gazoduc Nord Stream I, ce qui a quelque peu soulagé le marché du gaz naturel. Si le sentiment actuel prévaut, les prix du gaz naturel pourraient se replier en direction du support à 7,455 où coïncide le retracement de Fibonacci à 38,2% de la hausse entamée en février 2022. Toutefois, le RSI évolue toujours au-dessus de la zone de neutralité de 50 ce qui signifie que le mouvement haussier pourrait reprendre d’autant plus que, comme évoqué plus haut, la capacité du gazoduc n’est rétablie qu’à 40% de sa capacité, ce qui est insuffisant pour combler le manque à venir. Source : xStation5
Les prix du gaz naturel ont légèrement baissé au contact de la résistance à 7,883 suite à l’annonce de la reprise du gazoduc Nord Stream I, ce qui a quelque peu soulagé le marché du gaz naturel. Si le sentiment actuel prévaut, les prix du gaz naturel pourraient se replier en direction du support à 7,455 où coïncide le retracement de Fibonacci à 38,2% de la hausse entamée en février 2022. Toutefois, le RSI évolue toujours au-dessus de la zone de neutralité de 50 ce qui signifie que le mouvement haussier pourrait reprendre d’autant plus que, comme évoqué plus haut, la capacité du gazoduc n’est rétablie qu’à 40% de sa capacité, ce qui est insuffisant pour combler le manque à venir. Source : xStation5

Découvrez la plateforme d’investissement xStation. Avec le courtier XTB, achetez vos actions avec 0% de commissions.

Dernière mise à jour le 22/07/22