Prolongation des mesures de restrictions sur les CFD

Prolongation des mesures de restrictions sur les CFD

L'Autorité européenne des marchés financiers* (ESMA) a renouvelé les restrictions, en vigueur depuis le 1er août, applicables à la commercialisation, à la distribution ou à la vente de contrats pour la différence (CFD) aux clients particuliers.

Cette prolongation de ces restrictions prend effet à compter du 1er mai 2019 pour une nouvelle période de trois mois.

Pour l’ESMA, il existe toujours un problème important de protection des investisseurs lié à l’offre de CFD aux clients particuliers. Elle a donc accepté de renouveler les mesures à compter du 1er mai 2019 aux mêmes conditions que la précédente décision de reconduction, entrée en vigueur le 1er février 2019.

En pratique, le renouvellement des restrictions sur les CFD portent sur :

Les limites d’effet de levier sur l’ouverture d’une position par un client particulier de 30:1 à 2:1, variant en fonction de la volatilité du sous-jacent: (30:1 pour les principales paires de devises; 20:1 pour les paires de devises non-majeures, l'or et les principaux indices; 10:1 pour les produits autres que l'or et les indices non majeurs d'actions; 5:1 pour les actions individuelles et autres valeurs de référence; 2:1 pour les crypto-monnaies)

Une règle de clôture des marges par compte en normalisant le pourcentage de marge (à 50% de la marge minimale requise) à laquelle les fournisseurs sont tenus de liquider un ou plusieurs CFD ouverts.

Une protection de solde négatif sur une base par compte. Cela fournit une limite globale garantie sur les pertes des clients particuliers.

Une restriction sur les incitations offertes pour échanger des CFD.

Un avertissement de risque standardisé, comprenant le pourcentage de pertes sur les comptes d’investisseur particulier d'un fournisseur de CFD.

Ces règles ne sont pas permanentes et ne s’appliquent que trois mois. Mais l'ESMA peut les renouveler à la fin de chaque période de trois mois.
Ce nouveau renouvellement entrera en vigueur début mai jusqu'à la fin août et signifiera que ces mesures d'intervention sur les CFD sont en place depuis un an.

Pour rappel, le trading des contrats pour la différence permet de négocier sur les marchés financiers sans avoir à acheter ou vendre un actif sous-jacent.  Un CFD est donc un produit dérivé qui permet d’être présent sur les marchés financiers tels que les actions, le Forex, les indices et les matières premières sans avoir à posséder les actifs sous-jacents.

Ainsi, lorsque l‘on trade un CFD, on accepte d'échanger la différence de prix de l’actif entre le moment où le contrat est conclu et le moment où il est clôturé. L’un des principaux avantages est de pouvoir négocier sur les mouvements de cours à la hausse ou à la baisse, et les gains réalisés dépendent de la justesse de la prédiction.

Le trading sur CFD utilise l’effet de levier, afin de pouvoir augmenter son exposition sans avoir à immobiliser le coût total dès l’ouverture de la position. Mais cet effet de levier comporte des risques, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont régulés par les mesures restrictives de l’ESMA.

Les CFD sont des produits de trading intéressants mais risqués pour les clients particuliers, ce qui explique que les restrictions sur ce sujet soient renouvelées régulièrement par l’ESMA.

* Traduit de l’anglais. ESMA : European Securities and Markets Authority

Dernière mise à jour le 01/04/19

Continuer cette discussion sur le forum