Blockchain : les assureurs s’y mettent aussi !

Blockchain : les assureurs s’y mettent aussi !

Le succès des Blockchain ne se limite pas aux cercles des investisseurs et des start-up puisque de grandes entreprises d’assurance française se lancent aussi dans ce domaine, c’est notamment le cas de la Maif et d’AXA.

Et à priori, ce mouvement n’est qu’à son commencement. En effet, les deux assureurs ont chacun un projet innovant en relation avec les blockchains.

Pour AXA, il s‘agit de l’offre Fizzy, une offre innovante qui propose à ses souscripteurs d’être indemnisés directement et automatiquement en cas de retard de leurs vols lors de leurs voyages. Si le vol a plus de deux heures de retard, Fizzy rembourse instantanément une valeur fixée à l’avance. Pour le moment, Fizzy est en test sur les vols reliant la France et les Etats Unis mais l’objectif à moyen puis long terme et de pouvoir assurer l’ensemble des vols.  Avec Fizzy, AXA souhaite ainsi améliorer l’expérience voyage des utilisateurs.

La blockchain intervient au cœur même de la stratégie de l’application. En effet, Fizzy est complètement sécurisé. Les transactions et contrats de voyage sont enregistrés sur la blockchain ce qui garantit son inviolabilité.

Le fonctionnement de cette assurance est simple : lorsqu’un voyageur souscrit à Fizzy, la transaction est enregistrée dans la blockchain Ethereum, ce qui rend le contrat inviolable. Le smart contract ainsi enregistré est connecté aux bases de données du trafic aérien ce qui permet, dès qu’un retard de plus de deux heures est constaté, de déclencher automatiquement le remboursement, sans avoir besoin de faire déclaration de sinistres ou d’autres démarches administratives. Avec la blockchain, Axa peut proposer une assurance paramétrique 100% automatisée et 100% sécurisée.

MAIF s’est également investi dans le domaine de la blockchain en menant une levée de fonds de 7 millions d’euros réalisée pour Ledger, une société française spécialisée dans les applications bitcoin et blockchain. Cette société propose au grand public des portefeuilles électroniques (sous forme de clés électroniques) pour sécuriser leurs crypto-monnaies. Ledger a aussi développé des puces pour les objets connectés.

La levée de fonds a été organisée par Maif Avenir, la branche de la Maif dédiée à l’économie collaborative et à l’innovation. Sans donner le montant précis de sa prise de participation, Maif Avenir a mené cette levée de fonds de 7 millions d’euros, à laquelle ont aussi participé d’autres fonds d’investissement. Avant cela, Ledger avait déjà obtenu 1,3 million d’euros de la part d’investisseurs. Pour Ledger, cette levée de fonds va lui permettre de renforcer sa position de leader mondial sur la gamme grand public, et lui permettre d’accélérer le développement de solutions pour les entreprises, ainsi que pour les places de marchés, les fonds spéculatifs et les institutions financières.

L’investissement total est donc de 8,3 millions d’euros, c’est à dire l'un des plus importants financements dans la Blockchain à ce jour en Europe.

Pour renforcer l’implication de la Maif, Jean-Marc Willmann, directeur délégué des solutions et services d'assurance de la Maif, rejoint le conseil d'administration de Ledger.

Ces deux exemples montrent bien l’intérêt des courtiers en assurance pour les nouvelles technologies et notamment celles liées à la Blockchain, au cœur du développement de nombreuses nouvelles applications.

Dernière mise à jour le 06/12/17

Continuer cette discussion sur le forum