Bourse : Faut-il investir sur les actions allemandes ?

Bourse : Faut-il investir sur les actions allemandes ?

Avec une vie économique en perpétuelle expansion, l'Allemagne est au cœur de l’économique Européenne. En effet, le légendaire pays de Claudia Schiffer jouit d'une économie sans faute, avec des secteurs qui n'enregistrent presque pas de déficits, alors que l'Espagne et l'Italie sont au bord des larmes et la France fortement menacées. Ces indices sont-ils assez suffisants pour investir sur les actions allemandes ?

Les performances des industries allemandes

Contrairement aux industries françaises, les industries allemandes sont de plus en plus valorisées en bourse. Elles doivent ce haut rang à leurs performances qui ne sont pas des moindres. La puissance des industries allemandes réside principalement dans leur force d'exportation et dans la rigueur. Celles-ci ont un taux de rétention de bénéfice supérieur à 63 %, des indices qui mettent bien en avant leurs forces devant les entreprises françaises, voire américaines.

Le DAX est plus performant que le CAC40

Comparé à celui du CAC 40, le ratio capitalisation des fonds propres du DAX est de 1.6 et son revenu net est 12 fois supérieur à celui du CAC 40. Le CAC 40 n'a que 54 % de taux de rétention de bénéfice et sa croissance potentielle n'est que de 5.9 % contre 6.9 % pour le DAX. Voici des chiffres révélateurs de la puissance du DAX face au CAC 40 qui est de plus en plus touché par la crise qui guette la France.

L'économie allemande est très compétitive, axée sur les exportations

Plus de 30 % des productions industrielles allemandes sont exportées dans le monde, particulièrement dans les pays de l'Union européenne. Une véritable puissance qui vaut à ce pays le rang de la première puissance économique de l'Europe. L’Allemagne a toujours soutenu son pouvoir d'exportation, ce qui lui a permis de tenir bon à la crise qui a frappé le marché mondial en 2008.

Achetez des trackers DAX

Les trackers DAX possèdent des poids indiciels assez conséquents : 10.16 % pour BASF, 8.86 % pour Siemens, 7.02 % pour Allianz... Par ailleurs, le DAX étant détenu dans un PEA, il n'y a aucun impôt sur les actions ayant plus de 5 ans d'existence, seules les charges sociales sont obligatoires. Il faut aussi noter que les volumes d'échange du Dax sont vraiment importants et acheter ses trackers c'est aussi diversifier son portefeuille.

Investissez directement avec votre PEA français

Pour investir dans le DAX avec votre PEA, il vous suffit d'acheter un produit qui réplique les différentes variations du DAX. Aujourd'hui, le PEA a été étendu à des valeurs européennes, voire internationales. Pour une société d'investissement à capital variable (SICAV), 60 % de son portefeuille doivent être des actions en zone euro.

Le secteur automobile représente 20 % du DAX

Continental

Depuis plus de 140 ans, Continental met à la disposition des consommateurs des produits automobiles de très bonnes qualités, élaborant notamment des pneus de très haute performance. Il doit son importante place en bourse à sa performance et surtout ses nombreuses annexes réparties à travers le monde : dans plus de 45 pays.

Daimler

Daimler est aussi l'un des leaders de l'automobile en Allemagne, en Europe et un peu partout dans le monde. Il s'agit d'une entreprise familiale dont le capital-actions s'élève à 1.000.000 d'euros et le chiffre d'affaires annuel à 250. 000.000 d'euros. Elle a été fondée en 1931 par Adolf Daimler et est aujourd'hui entre les mains de la quatrième génération avec Ansgar Langemeyer. Daimler dispose d'un poids indiciel de 6.33 % au DAX.

Volkswagen

Elle dispose d'un poids indiciel de 3.89 % au DAX. Une marque qui s'impose de par la résistance et la performance de ses produits. Elle propose en réalité une palette de services hormis la construction automobile avec la pneumatique, la carrosserie, les accessoires, etc.

La hausse va-t-elle durer ?

Oui ça peut durer

L'Allemagne ne présente aucun signe d'inquiétude quant à l'avenir de son économie. Le gouvernement fédéral investit de plus en plus pour soutenir les industries dans leur développement dans le but d'assurer une prospérité économique à long terme. Le pays compte rester à la tête de l'économie européenne et tente même de conquérir d'autres secteurs. Les perspectives encourageantes sur le marché de l'emploi et l'inflation modérée sont les principaux indicateurs du développement économique durable.

Hausse générale

Grâce à la validation du mécanisme européen de stabilité ou MES par la Cour de Karlsruher, les marchés européens gagnent de plus en plus de terrains. Les opérateurs semblent être nettement satisfaits. Toutefois, la participation allemande ne doit pas dépasser 190 milliards d'euros et cela doit passer obligatoirement par les chambres de parlements.

Potentiel de hausse jusqu'à 15 %

L'Allemagne dispose en bourse d'un potentiel de hausse compris entre 10 et 15 %. Des faits tout à fait rassurants, qui montrent qu'investir en zone allemande ne présente aucun risque pour le moment.

Surperformance par rapport aux voisins français et européens

La France et le reste de l'Europe sont les premiers bénéficiaires de produits exportés de l'Allemagne. En effet, le poids de ses exportations en Europe représente 15 % de son PIB. Des chiffres qui montrent sa haute performance par rapport à son entourage dont elle dépend en partie.

L’économie allemande se porte comme un charme, son taux de croissance est stable et le pays ne risque pas une crise dans le court terme. De plus, ses industries se portent comme un charme. Donc, il devient primordial d’investir sur les actions allemandes si l’on veut faire de bons placements en bourse.

Dernière mise à jour le 22/07/16

Commentaires (0)

Rédiger un commentaire